jeudi 9 avril 2015

Return of the Brontos

Tiens, le Brontosaure est de retour.

Ce n'est pas qu'il soit parti très loin (en dehors de son extinction il y a plusieurs dizaines de millions d'années, bien sûr), mais comme vous le savez peut-être, il convenait depuis quelques temps de l'appeler Apatosaure, pour de sombre raisons de règles d'attribution taxinomique. Parce qu'en cas de litige, le nom d'une quelconque espèce, en science, est normalement le premier nom scientifique qu'on lui ait donné. Et il se trouve que deux fossiles avaient été attribués à des espèces distinctes il y a près d'un siècle et demi : Apatosaure et Brontosaure, dans cet ordre. Or, si le Brontosaure est devenu une star des bouquins avec des dinosaures dedans, aux côtés du T-Rex, du Triceratops et du Stégosaure, il s'est vite avéré qu'il n'existait pas.

En tout cas, pas sous ce nom. Les deux espèces n'en constituaient qu'une, et comme le premier nom attribué était Apatosaure, c'était celui-là qu'il fallait employer. Exit le Brontosaure, c'était comme dans ces comics où l'on vous explique que non, en fait, Superboy n'a jamais existé, que Crisis est passé par là, que ce n'était qu'un effet d'optique.

Mais il faut dire ce qui est, Apatosaure, ça craint, comme nom. C'est pataud, ou ça fait auteur de comédies sociales à l'américaine. Genre dans un monde où l'extinction de -65 millions BC ne se serait pas produite, Judd Apatowsaure serait scénariste et réalisateur de 40 ans, toujours Ptéranodon.

Du coup, tout le monde continuait à dire Brontosaure au lieu d'Apatosaure, mais en cachette. Les manuels évoquaient la double dénomination, la rejetant dans les brumes d'un passé entaché d'erreur scientifique, mais lui permettant du même coup de continuer à exister dans la psyché collective (un peu à la manière de ces hérésies de l'Antiquité Tardive qu'on ne connait plus que par les manuels écrits par ceux qui les combattaient).

Or, coup de théâtre ! Une analyse plus poussée, visant à reconstituer l'arbre généalogique de toute la famille histoire de savoir qui, du Diplodocus ou du Brachiosaure, héritera de l'argenterie de grand-maman, redistribue les cartes. Apato et Bronto se ressemblent, mais ne sont quand même pas jumeaux. Le seuil de séparation d'espèce est peut-être même atteint. Donc paf, on a à nouveau le droit d'employer fièrement le mot Brontosaure, en public et sans aucune vergogne !

Félicitations, mon pote, et bon retour parmi nous !

(insérez ici la musique de la
Chevauchée des Walkyries)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire