dimanche 29 avril 2012

Non, je ne suis pas seul, en effet...


La preuve, c'est qu'en faisant une recherche complètement sans rapport dans Gougueule, je suis tombé sur le document accablant que je reproduis ci-dessus.

J'ignore qui a fait ça, mais il est mon ami.

Et ça confirme ce que j'ai toujours dit : Gougueule est un outil formidable, surtout quand on saute directement à la page 17 ou 42, quand les résultats semblent devenir semi-aléatoires, les enfants bâtards de conjonctions sémantiques aberrantes et quasi fortuites qui se recomposent aux deux extrémités d'une page quelconque et entrent en résonnance avec une recherche un peu frappadingue. On n'explore pas assez tout ça, c'est bien dommage.

Aucun commentaire: