samedi 5 décembre 2009

Une chanson ! Une chanson ! Une chanson !

Hey Ric
Cours pas comme ça, dis
Y a pas le feu chez toi
Hey Ric
Viens dire bonjour
T'en mourras pas
Moi j'rentre à l'heure qu'il m'plaît
J'ai même plus de montre
J'ai tout mon temps
Ce qui m'attend chez moi,
Je le sais
Rien qu'un pays froid
Sans chaleur humaine dedans

Hey Ric
Si on parlait, hein
Mais de quoi ?
Hey Ric
La misère, leurs malheurs
Tu t'en fous de tout ça
Comme tu dis, la vie
C'est le métro à six heures
Et chacun pour soi
Mais pour toi Ric
Y a toujours une place
Mais pas pour moi
Pourquoi ?

Hey hey Ric
Pourquoi t'as de la France plein les doigts ?
Hey, hey Ric
En naissant t'as marché dans quoi ?
T'as toujours les poches pleines
La voiture de l'année
Dis donc, ma parole, on en oublie
Que t'es si laid
Moi Ric, tu vois, je n'ai plus rien
Je pensais avoir une identité
Bien à moi
Mais il paraît, Ric
Que tu la retailles dans tes décrets, bravo !

Tu vois Ric
Hier je rêvais d'avoir ta peau
Mais Ric
Je préfère te voir t'enfoncer
Et de cette identité, je t'en fais cadeau
Allez bonne chance, Ric




(Dédié à un ministre que je ne nommerai pas pour ne pas faire du pub au producteur du Transporteur)

(et bien entendu, ça se chante sur l'air de Hey, Joe, dont la VF fut chantée en leur temps par Johnny H. et par Bashung)

1 commentaire: