jeudi 31 décembre 2009

Debout, les fins d'années de la terre

2009 s'achève un peu comme 2008 s'était achevée avant elle. Dans les frimas frisquets, les voeux, les résolutions.

Au bilan global (le monde, les guerres, les présidents, les traders, les comédies musicales et autres horreurs), beaucoup de désillusions (pour le peu d'illusions qui nous restaient, ceci dit). Pas glop.

Au bilan perso, beaucoup de boulot et un bébé tout mignon. Et là, glop glop.

Donc année pas trop négative malgré tout, on peut en célébrer la fin le coeur en paix et sans regrets.

Allez, bons fulchibars à tous !

3 commentaires:

  1. C'est ça, bons oreillons et joyeux fulchibars.

    RépondreSupprimer
  2. Elle est bonne, elle est fraîche, mon année! Prenez-en, mangez-en! Autant en profiter, du 2009, y en a plus en magasin, de toutes façons!

    (Et, Artemus: point n'invoqueras en vain le fulchibar de ton voisin, c'est très laid.)

    RépondreSupprimer
  3. Mon cher ami des vastes espaces bordelais
    le laid
    à ceci de particulaid
    qu'il dure !

    Bonne annanas à vous que celle-ci soit superfulchibaristicamundo ! Comme aurait pu le dire Littlejohn s'il l'avait dit.

    RépondreSupprimer