dimanche 1 janvier 2012

Ça commence bien, encore...

Bon, j'en étais au café, j'ai mis la télé pour avoir les infos, c'était la météo. Et la nana disait "ce début d'année débute dans la douceur". Douceur n'est pas le mot qui qualifie le mieux le geste d'énervement qui m'a permis d'éteindre sur le champ la télé. Je sais qu'un jour férié, on file le taf aux stagiaires, remplaçants, punis et autres dix-neuvième roue du carrosse. Je sais aussi que savoir parler à peu près correctement n'est plus un prérequis depuis longtemps, ni en télé, ni en politique. Mais au temps de l'ORTF, c'était un coup à être muté pour aller présenter la météo sur les îles Kerguelen, histoire de faire marrer les pingouins. Autres temps, autre mœurs, les pingouins d'aujourd'hui peuvent dormir tranquilles.

3 commentaires:

Philippe Scherding a dit…

C'est d'ailleurs un vrai problème, à force de muter les indélicats, les incompétents et les malhonnêtes dans les îles perdues par delà les icebergs tel que cela se faisait à l'époque...
On a du faire des générations de pingouins analphabètes....

mantichore a dit…

KergUelen.

Bonne année, meilleurs vœux! ^_________^

Nikolavitch a dit…

**mode excuse en bois on**

c'était pour voir si vous suiviez, maître.



hop, c'est correctionné... correctitudifié... remis bien, quoi.