mercredi 20 mars 2013

Insulte vaut mieux que deux, tu l'auras

Tiens, je viens de voir qu'un type avait été condamné pour insultes sur internet (sur Twitter, précisément) envers Jean-François Copé. Du coup, je m'interroge. Ça ressemble à quoi, une insulte envers Copé ? Parce que normalement, une insulte, c'est traiter quelqu'un d'un mot qui désigne quelque chose de pire que lui. Par exemple, traiter un honnête homme de voleur, c'est l'insulter. Par contre, traiter un voleur de voleur, ce n'est pas l'insulter, c'est faire un constat. (c'est un peu, à l'envers, le principe de la flatterie dans La Folie des Grandeurs "Monseigneur est riche" "Mais non ! Ça c'est pas une flatterie, puisque c'est vrai !" "Monseigneur est beau." "Vraiment ?" "Je flatte, Monseigneur, je flatte"). Donc du coup, ça pique ma curiosité. Il a dû être créatif, ce pauvre condamné, pour trouver des trucs désagréables à dire sur Copé qui soient effectivement des insultes, et pas des tautologies.

Ce qui est intéressant aussi, c'est que Copé ait porté plainte pour une ânerie sur Twitter. Comme la première Nadine Morano venue.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire