mardi 31 août 2010

Hado mal en pi

Ah, il fallait s'y attendre : l'Hadopi (mais si, vous savez, la police des réseaux chargée de défendre les droits d'auteurs de Julien Doré, le chiffre d'affaire de la Fnac et la rémunération du président de la Sacem avec des moyens inspirés de la République Populaire de Chine) n'a pas encore commencé à envoyer les mails d'avertissement aux contrevenants que des petits malins en ont déjà envoyé de faux, espérant ainsi récupérer des coordonnées bancaires d'internautes terrorisés.

Heureusement, les systèmes modernes de messagerie ont une arme imparable contre ces courriers d'escrocs : le bouton "indésirable".

C'est donc simple, vous recevez un mail de l'Hadopi ? Inscrivez-le directement comme spam, c'est plus prudent. On ne sait jamais quel voleur peut se cacher derrière.

3 commentaires:

abelthorne a dit…

La HADOPI a expliqué qu'il y avait un moyen sûr pour que les gens sachent différencier le vrai mail officiel d'un spam qui essaierait des les arnaquer : le mail officiel sera envoyé en format texte et pas en HTML.

(Et c'est pas une blague !)

El a dit…

J'ai éclaté de rire...
Sérieusement.
Merci, ça m'arrive rarement ces derniers temps quand je jette un oeil à l'actualité !

Mathieu Doublet a dit…

Et qu'il serait signé avec le vrai nom de la personne. Donc si on utilise un pseudo, c'est clair que ça ne va pas fonctionner mais si on utilise son vrai nom, ben on ne pourra pas reconnaître le vrai du faux.

Je crois qu'Hadopi coûte plus d'argent en fonctionnement que l'argent perdu par les compagnies des disques et vidéos réunies. (Faut que je retrouve la référence.) Trop fort !