dimanche 9 octobre 2016

Illumination matutinale

En fait, c'est en regardant les infos l'autre jour que je me suis avisé d'un truc que je crois fondamental :

La compétence de base que l'homme politique doit maîtriser en tout premier lieu, ce n'est ni la capacité à gérer des dossiers de façon intelligente, ni la connaissance des sujets dont il parle, ni la diplomatie, ni l'éthique, ni la délicatesse, ni le respect de la fonction, ni la retenue, ni le talent. Si nos hommes politiques disposaient de ces capacités là, je crois que ça se saurait.

En fait, la seule compétence particulière que je leur ai remarqué, c'est la capacité à s'emmerder pendant des heures. Regardez les infos, et comptez le genre de cérémonies à la con qu'ils doivent se fader à longueur de temps : hommage au collègue parti trop tôt, hommage aux victimes de telle ou telle catastrophe, inauguration de machin inutile dont ils ne comprennent pas la fonction, en dehors de recaser les copains dans des sinécures, réunions inter-truc ou inter-bidule, conseil de ceci ou de cela, séance plénière, colloque d'enterrement de dossier, colloque de noyage de poisson, cérémonie des vœux, cérémonie du souvenir, cérémonie de passation, cérémonie de retour, cérémonie de départ, cérémonie d'ouverture, cérémonie de fermeture, sans compter les trucs sportifs dont ils ont l'air de raffoler.

D'où ma question : et vous ? Au bout de combien de temps d'une réunion insipide ou des crétins incompétents se font mousser et imposent des conneries avez-vous envie de tuer vos collègues ? Moi, c'est quand c'est tombé sous le quart d'heure que j'ai compris pourquoi je n'étais pas fait pour la vie en entreprise, et pourquoi l'entreprise allait mal : ce ne sont pas les charges qui la tuent, ni les 35 heures, mais la réunionnite (qui n'est pas, comme on pourrait le croire, une maladie des îles comme le Chikungougnagougna, mais bien un cancer de nos pays civilisés). Au bout de combien de slides de powerpoint surchargées de texte et ânonnées par l'illettré ayant conçu cette horreur êtes-vous pris de spasmes qui vous font remercier le ciel de ne pas disposer de mallette contenant le bouton rouge des armes atomiques ? (c'est précisément à cause de ces Powerpoints que je ne me déplace plus au réunion de début d'année des écoles de mes divers enfants) Au bout de combien de temps de n'importe quelle cérémonie religieuse vous dites-vous que si Dieu a voulu ça, c'est qu'Il ne s'est pas arrêté à la ganja et prend des trucs vachement plus forts, et que s'Il ne fait pas tomber Sa foudre sur tout ce bazar rien que pour le principe, c'est que selon toute probabilité Il n'existe pas et est mort d'ennui la première fois qu'Il a tenté de voir par Lui-même comment ses ouailles lui rendaient un culte ?

Faites le calcul : n'importe quel de vos édiles supporte ces conneries au moins vingt à trente heures par semaine. Faut-il donc qu'ils soient morts à l'intérieur…

1 commentaire:

  1. Tout à fait d'accord sur le fait que la réunionnite est la plaie moderne. Ma carrière professionnelle a été une succession de tentative de faire des trucs constructifs entre deux réunions. Du coup, ça me fait une bonne excuse supplémentaire pour ne pas faire de politique (ça plus une honnêteté maladive qui fait que ma durée de vie dans la nasse de requin des partis doit être de trois heure).

    RépondreSupprimer