jeudi 28 février 2013

Perspective historique

Quand j'étais petit (il y a donc très, très longtemps), je croyais que si on appelait les méchants "fâchistes", c'était parce qu'ils avaient toujours l'air fâché. D'où le nom. D'ailleurs, leurs chefs criaient fort.

Faut dire ce qui est :
ces mecs-là avaient toujours l'air grave de sale poil.
Même quand ils étaient rasés de frais


Et puis on m'a expliqué un peu que c'était plus compliqué que ça, et qu'un type pouvait être méchant, avoir l'air très en colère et gueuler sans être pour autant un "fâchiste". Qu'il y avait des communistes qui s'énervent et qui tapent à coup de chaussure. Des gauchistes qui cognent à coup de barre de fer. Des gaullistes qui tuent, mais qu'il ne fallait pas les mettre dans le même sac. Des buralistes qui fument, aussi. Et que c'étaient pas forcément les mêmes.

Et puis j'ai commencé à lire des bouquins, et il m'a fallu un peu de temps pour comprendre que "fasciste", ça se disait "fâchiste", et qu'on parlait bien des mêmes mecs. Et qu'en effet ils étaient méchants. Mais qu'ils avaient aussi inventé l'autoroute, et que mine de rien, ça devait bien compter pour quelque chose, parce que c'était un peu grâce à eux aussi, du coup, qu'il y avait des bouchons le 31 juillet.

La vie était plus simple, quand j'étais petit. Et la conscience politique aussi.

1 commentaire: