mardi 26 février 2013

Fight the System !

Bon, comme depuis ce week-end, je ne suis techniquement plus en retard (en fait, si, je suis en retard sur un scénario, mais c'est différent : jusqu'à ce week-end, j'étais en retard sur TOUT, et en fait, j'étais en retard d'au moins dix à douze jours sur chaque boulot que j'avais à faire, de façon systématique depuis le 9 ou le 10 janvier), j'ai pu consacrer quelques heures à un pensum que je repoussais depuis des mois : la mise à jour du Système de mon ordinateur.

Vous allez me dire, la mise à jour elle est automatique, normalement. Et c'est vrai. Sauf que quand on a un ordinateur un peu ancien, il arrive que son système d'époque finisse par ne plus être suivi et maintenu par son fabriquant. Et donc que diverses fonctionnalités externes ne puissent du coup plus du tout être mises à jour (Flash, Firefox, Chrome, etc.) et finissent par ne plus fonctionner correctement. Il faut donc changer de version du système, passer aux mises à jour dites "majeures". Et le problème numéro 1, alors, c'est de déterminer laquelle des 4 ou 5 mises à jours majeures qui avaient suivi votre version du système reste compatible avec votre vieux coucou. Puis d'aller dénicher cette version précise, qu'aucune boutique n'aura plus (vu qu'elle est elle-même déjà un poil obsolète) et qui ne sera plus trouvable que chez des commerçant en ligne basés dans des pays pas possibles, ou en téléchargement gratuit sur des sites russes où l'on ne connecterait pas l'ordinateur de son pire ennemi.

Une fois la bonne version trouvée, il ne reste plus qu'à trier et sauvegarder le bordel accumulé sur le disque dur, et à installer le bazar.

Ça prend du temps, mine de rien, ces conneries. Et quelques sueurs froides. Et une fois que c'est fini, il faut reprendre en main tout le bazar et faire le décompte de toutes les bizarreries induites. Vérifier que les logiciels indispensables ne partent pas en couille. Que la vieille imprimante cacochyme mais increvable continue à fonctionner. Et bien entendu, c'est à ce moment-là, quand on ne sais plus où donner de la tête, qu'on est appelé en urgence à l'extérieur.

Bon, la consolation, c'est de savoir que j'ai installé la version la plus balaise que supporte ma bécane. La prochaine fois qu'il faudra changer de système, il faudra changer la machine avec. Je pense avoir encore un peu de temps devant moi.

1 commentaire:

  1. Oh, dans la foulée de ma mise à jour système, j'avais installé Office 2011....

    le soir même j'ai tout viré. rien que la nouvelle version du logiciel de messagerie m'a convaincu que c'était pas la peine. Office reste décidément cette merveille de technologie donc chaque version fait instantanément regretter la précédente.

    RépondreSupprimer