dimanche 6 juin 2010

Battus en retraite

En fait, quand on écoute Raymond la Gagne, on se dit qu'il devrait faire Premier Ministre. Il a des prédispositions, le garçon. Et d'urgence, il faudrait lui confier la réforme des retraites.

Parce que la réforme des retraites, depuis une vingtaine d'années, c'est cyclique, d'une part, et c'est du Raymond dans le texte d'autre part. à entendre chacun des ministres qui a tenté le coup, la Réforme est inéluctable, le Ministre sait ce qu'il fait, et la Réforme sauvera les retraites. Et tous les quatre ou cinq ans, un nouveau Ministre sort le même discours, qui détruit par là-même toute la crédibilité du précédent, puisque s'il y a encore besoin de faire la Réforme qui sauvera les retraites, c'est que la précédente Réforme qui sauvera les retraites n'a rien sauvé du tout, et donc que le précédent Ministre était un escroc. L'inflation des Réformes tue la crédibilité des Réformes.

Un peu comme les rodomontades de Raymond sont anéanties par les faits au match suivant.

Non, sérieux. Faut lui confier un poste ministériel. Au moins, on saura à quoi s'attendre. Et il fera peut-être ses demandes en mariage en pleine discussion budgétaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire