vendredi 2 mai 2014

Je dois être trop sensible, ça doit être ça

En prenant le métro, j'ai découvert l'existence d'une nouvelle espèce dans la faune urbaine, pourtant déjà bien fournie. Je me demande si je ne vais pas envoyer un communiqué au Museum d'Histoire Naturelle ou à l'Académie des Sciences.

J'ai en effet été abordé par un punk à chat qui faisait la manche.

Oui, vous avez bien lu. Moi non plus, je n'en croyais pas mes yeux quand c'est arrivé. J'en aurais quasiment chié sous moi en prenant conscience de l'incongruité foncière de la chose.

Un punk à chat.

En fait, je crois que ce sont les gens de la Manif pour Tous qui avaient raison. On brouille trop de frontières dans notre monde actuel, on abolit trop de catégories, on mélange trop de trucs, on va trop loin et à force le réel se délite. La fin de la civilisation est à nos portes. S'il y des punks à chats, maintenant, tout devient possible. Genre on va avoir des chanteuses de Rn'B talentueuses, des politiciens honnêtes,  des émissions intelligentes à la télé ou, plus incroyable encore, un bon film de Ridley Scott dans un avenir mesurable.

Un punk à chat, putain.

Je frissonne encore à l'évocation de cette vision dantesque.

6 commentaires:

Gewll a dit…

Ou alors , les punk ont enfin compris qu'il n'y avais pas de chats policiers

Mathieu Doublet a dit…

Forcément, ça me fait penser à ça:
http://www.youtube.com/watch?v=btwxMcYUsmc

Axel Froment a dit…

Un Punk a chat?...Mais ou va le monde....Pourquoi pas un skinhead a bichon frise!

Geoffrey a dit…

http://i.imgur.com/MI8KzqC.jpg

Ub. a dit…

Rappelles-toi quand j'avais rencontré un punk qui envoyait des sms avec son portable, il y a quelques années...

Alex Nikolavitch a dit…

c'est rentré dans les moeurs, ça. mais c'est flipant, ouais.