lundi 3 février 2014

Groumpf

Bon, me voilà reviendu du grand raout annuel de la bande dessinée. J'y aurai tenu deux conférences et animé un débat, croisé plein de gens, signé quelques bouquins, mangé, bu, peu dormi (ça, c'est aussi dû à Jay W., qui imite très bien un raid de B.17s quand il dort, et à KG Ben, qui fait quand même beaucoup de bruit quand il rentre bourré), serré des mains, causé, couru, acheté des bouquins des autres, dit du bien des bouquins des autres, parfois dit du mal aussi (notamment de KG Ben), causé, bu, passé à une fête d'anniversaire dont le thème était la moustache, raté des rendez-vous, fait mon Pierre Richard, bu, parlé trop fort, réussi des rendez-vous, causé, refait le monde, posé au génie incompris, etc. La routine, quoi.

 La conférence sur la représentation du Moyen-âge a été très appréciée. J'en suis ravi, parce que j'avais un peu peur : elle était quand même assez technique. Un grand merci à l'organisation (oui, JPJ, c'est à toi que je cause) pour avoir accepté ce thème difficile quand je l'ai proposé, et un grand merci à la sécurité, qui m'a laissé déborder le samedi soir, pour la deuxième édition de la conf. Un grand merci aussi aux participants du débat, les Xavier et le JML. Vous avez torpillé toute ma feuille de route dès le premier quart d'heure, mais ce n'est absolument pas grave, ça a été un débat très vivant et très rigolo, et je l'espère très intéressant. Merci d'ailleurs particulièrement à Xavier F. : j'ai été voir sa conférence sur Infantino, et j'y ai appris plein de trucs. Y compris sur les Star Wars d'Infantino , que j'avais pourtant traduits et décortiqués.

J'en profite pour annoncer mon prochain album, vu que le secret est bien éventé. Ce sera chez Glénat, dans la nouvelle collection historique, et ce sera consacré à Saint Louis. Je le coécris avec Mathieu Mariolle, et les dessins sont assurés par Filippo Cenni. Je sais que ça surprendra tous ceux qui m'ont toujours entendu dire du mal du concept de biographie en BD, mais justement, on a tenté de sortir autant que possible du trip "une page, un évènement" et des gros pavés de texte de contextualisation. Notre idée était de faire de la BD, et donc d'y injecter une vraie narration BD (et pas une simple succession de vignettes légendées), avec un vrai point de vue, un vrai propos, un vrai arc narratif. On verra si le pari est tenu. Ça sort d'ici la rentrée 2014. Une partie de ma conférence se basait d'ailleurs sur des difficultés rencontrées lors de la réalisation de cet album.

Autre annonce, vu que maintenant, c'est officiel, je participe à la nouvelle série d'Alex Alice, intitulée Le Château des Etoiles, qui sortira aux éditions Rue de Sèvres. Je n'y interviens pas comme scénariste, soyons clairs tout de suite, mais comme... Comment dire... J'y suis journaliste de 1869. Et je suis très honoré qu'Alex ait pensé à moi pour rédiger tous les bonus accompagnant la prépublication. En plus, ça va être très beau, cet album, très surprenant, très loin du krakapoum wagnérien* auquel on aurait pu s'attendre, très élégant. En un mot, recommandé par de grandes marques de Nikolavitch (d'accord, en sept mots).

Bon, c'est pas tout ça, mais j'ai du sommeil et du boulot à rattraper. Pas forcément dans cet ordre d'ailleurs. Pauvre de moi.


PS : au fait, Fef, envoie-moi le lien, pour Les Lacs du Connemara en Death Metal.



* Attention, hein, que ce soit bien clair, j'adore le krakapoum wagnérien, et particulièrement quand il est dessiné par des gens du calibre d'A.A.

Aucun commentaire: