vendredi 13 septembre 2013

Voyages, voyages

On s'en doutait depuis quelques temps, mais les nouvelles analyses des mesures transmises par la sonde Voyager 1 sont formelles : ce bidule bardé d'antennes lancé il y a des décennies a quitté le système solaire et s'aventure dans l'espace interstellaire, là où la main de l'homme n'avait jamais mis le pied, tel l'USS. Enterprise moyen. Et puisqu'on en parle, si vous vous rappelez bien, dans le vieux film Star Trek (le célèbre "not in motion picture"), c'est une sonde Voyager qui revient des profondeurs intersidérales pour nous péter la gueule.

On se rappelle aussi que l'appareil embarque avec lui un message de l'humanité à nos frères d'outre-espace, aussi tentaculaires et globuleux soient-ils parfois. Pour mémoire, je vous remontre à quoi ça ressemblait :


Ce disque d'or est intéressant à plus d'un titre. Déjà, j'espère que les extraterrestres sont mieux équipés que nous. Parce que de nos jours, ce genre de pressage, très peu de gens ont encore la platine pour les passer dessus : les mamies qui ne jettent rien (et qui s'en servent pour passer des vieux Luis Mariano, en général), et les DJs un peu hipsters sur les bords qui trouvent que ouais, quoi, franchement, le numérique, c'est trop de la merde et qu'il faut revenir à l'analogique vintage qui a une âme, lui. Et qui le postent sur fèces-bouc, d'ailleurs.

Car il faut bien le dire, la technologie de ce bidule correspond à un moment assez bref de l'histoire des technologies. Imaginons que la sonde soit récupérée par des aliens qui n'ont pas inventé la roue, et donc que le mécanisme axial d'un tourne-disque pourrait désarçonner, voire choquer (rigolez pas, hein : les Mayas avaient prédit la fin du monde et construit des pyramides, mais n'avaient pas la roue, et on peut très bien imaginer des Mayas de l'espace nantis de moteurs fusée, et de technologies basées sur autre chose que la rotation axiale, la roue étant apparemment tabou, chez eux). Imaginons que la sonde soit récupérée par des aliens qui n'ont pas d'ouïe. Le microsillon leur semblera être une information codée selon des paramètres absurdes. Et imaginons des aliens équipés en tout numérique, là on sera sérieusement dans la merde, ils nous considéreront comme des espèces de tiers-mondistes.

Autre curiosité amusante, outre des chants traditionnels et autres concertos brandebourgeois (plus des salutations en Sumérien, Telugu et Polonais, pour faire bonne mesure), le bidule embarque un message de Jimmy Carter, et aussi du secrétaire général de l'ONU à l'époque. Un certain Kurt Waldheim. Eh oui, un ancien Nazi (les Yougoslaves gardent un souvenir ému de son passage dans les Balkans, d'ailleurs).

Je trouve pas mal qu'on ait envoyé un message d'un ancien Nazi aux extraterrestres. Ceux qui arriveront à décoder le disque malgré toutes les difficultés que j'évoquais débarqueront un jour chez nous en disant "on a reçu un message d'un vieux monsieur très gentil de chez vous, un certain Kurt Waldheim, nous aimerions lui rendre un vibrant hommage", et ce jour-là, je pense que la gène qu'on lira sur les visages du comité d'accueil sera assez drôle.

6 commentaires:

  1. Ce qui me fascine le plus dans le golden record, c'est qu'ils ont aussi réussi à y encoder des images en analogique (je ne comprends pas au juste comment ça fonctionne). Et c'est vrai que quand on pense au problème de la lecture des données, on est en droit de se demander si un bon vieil album photos, plastifié (et dans le vide spatial en plus), ça n'aurait pas tenu le coup aussi bien pour un résultat plus pratique.

    Sinon, pour les ignares comme moi qui confondent tout, je tiens à préciser après vérification que la gravure avec le couple tout nu, c'est pas dans Voyager, c'est sur les deux Pioneer 10 et 11. Non, pas les platines de disques Pioneer, les engins spatiaux. Je sais, c'est confus. Voyager s'est vu privé d'images avec des gens tous nus parce qu'il y a eu des plaintes. Si, si, sérieusement, il y a eu des gens pour s'offusquer qu'on montre notre bite et notre chatte à la galaxie.

    RépondreSupprimer
  2. eh oui. donc à la place de hippies naturistes, on a mis un vieux nazi.

    le juste milieux, on connait pas, chez nous.

    RépondreSupprimer
  3. "Parce que de nos jours, ce genre de pressage, très peu de gens ont encore la platine pour les passer dessus : les mamies qui ne jettent rien (et qui s'en servent pour passer des vieux Luis Mariano, en général)"
    Mais je te proute !
    Et d'ailleurs, j'écoute du BJH et du ELO en EO !


    O.

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. Je mise sur Barclay James Harvest et Electric Light Orchestra.

      Supprimer
  5. Pour savoir quel genre de passé il faut pour être secrétaire général de l'ONU ou pour être décoré de l'ordre de Pie IX par Jean-Paul II, on peut lire : http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Bosnie-Ouest

    RépondreSupprimer