lundi 14 mars 2011

Stupeur et tremblements de terre

Bon, visiblement, les Japonais sont en train de tester le Syndrome Chinois.

Faut croire qu'ils ont de vrais fondus du nucléaire. Il faut dire que la chose fait depuis très longtemps partie de leur imaginaire collectif. Si ça se trouve, tout ça n'est qu'un complot pour essayer de fabriquer des Godzilla en vrai. Ou au moins des Gamera. On fait toujours bonne figure, devant les Gamera.

Bon, faut que j'arrête de raconter des conneries, là. C'est assez terrifiant ce qui se passe là-bas.

Et le plus terrifiant, c'est de voir d'un côté des gens dire "voilà, c'est la preuve qu'il faut sortir du nucléaire" et d'autres les renvoyer dans les cordes en disant "Mais non tout va bien, et d'ailleurs le nuage s'arrêtera aux frontières de Mururoa."

Ce qui s'est passé au Japon, c'est un scénario très improbable (mais pas tant que ça : le pays est notoirement sismique, et il doit y avoir des raisons impérieuses pour qu'on emploie justement un mot japonais pour dire tsunami) mais qui a finalement eu lieu. La sécurité, ce n'est pas de dire "boh, c'est totalement improbable", c'est de faire la liste de tous les scénarios improbables, et de faire un audit pour voir si ça tient quand même, et pour avoir des procédures au cas-où.

5 commentaires:

Mathieu Doublet a dit…

Dans le zapping de ce soir, un bonhomme raconte qu'on a aussi des failles sismiques et que des réacteurs nucléaires sont installés juste à côté ...

Brrr ...

Bon de toute façon, je suis peut-être toujours dans le nuage de Tchernobyl alors ...

JayWicky a dit…

Pour ceusses qui seraient tentés de tancer vertement Niko pour son paragraphe d'ouverture, arguant que "ouah, lui, il sait pas la différence entre Chinois et Japonais" (ce qui est le cas de France Télévisions, par contre, puisque d'après le Petit Journal de Yann Barthès, leur envoyé spécial au Japon était posté à Pékin), et surtout pour les incultes comme moi qui ignoraient jusqu'à ce soir l'expression "Syndrome Chinois", quelques indications wikipédiennes:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_chinois

A signaler également, un film consacré au sujet (et si la fusion du cœur d'une centrale nucléaire creusait un trou jusqu'au noyau de la Terre?) avec Jane Fonda, Michael Douglas et un mec doublé par Pierre Arditi (un personnage secondaire, dirait-on), dont un extrait fut diffusé ce soir dans l'émission de Taddéi où apparaissait le légendaire Huberrrt Rrrreeves. Et je rappelle à qui veut l'entendre qui si Pierre Arditi est la voix française de Christopher Reeve, il n'est pas forcément la voix frrrançaise d'Hubert Reeves (et n'en a pas davantage la barbe digne d'un conte de fées).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_syndrome_chinois

Bonne nuit.

Tonton Rag a dit…

Dans une war zone précédente, tu expliquais que tu allais rencontrer Jean-Claude Bourret. Je rappel au plus jeune que c'est lui qui, au moment de Tchernobyl, a alerté la population française des dangers, pendant que M. Madelin disait qu'on pouvait mangé sans crainte des salades technobylisés car le nuage s'était arreté à la frontière.
Que t'as dis le vieux sage sur ces nouveaux événements japonais?

Nikolavitch a dit…

Eh bien JCB suit la situation de près. Et peste après les imprécisions des présentatrices qui confondent dose maximale et dose annuelle, aux chiffres répétés trente six fois parce qu'ils sont dans le communiqué officiel mais qui n'ont guère de sens, etc.

Il était remonté.

Mais en dehors de ça, très cordial.

Nikolavitch a dit…

tiens, je regarde les stats du blog, et je vois que plein de gens flippent du syndrome chinois, il y a des requêtes zarbis sur google qui amènent les gens ici, genre "réacteur jusuq'au centre de la terre" "syndrome chinois jusqu'au noya de la taire" et des trucs du genre.

(dernièrement, des gens sont arrivés sur mon blog en tapant "vermine communiste" ou "cas daffy", ce qui me fit beaucoup rire)