samedi 5 mars 2011

I was the goddamn Adam Strange

Dans mon rêve de cette nuit, j'avais mis la main sur un jet-pack. Un de ces réacteurs dorsaux qui permettent de voler. Je l'avais déniché dans une cave, c'était apparemment du matériel allemand datant de la Dernière Guerre, oublié lors du repli. Une de ces armes secrètes inventées par des savants nazis qui aurait pu changer l'histoire.

J'avais remis le truc en état, et je faisais la course au-dessus d'un champ avec un pote qui courait, c'était très La Mort aux Trousses, sauf que c'était pour le fun et que j'avais du mal à contrôler l'engin. Le pote a failli gagner, je volais trop en zig-zag et du coup je perdais un temps fou.

Assez rapidement, je me suis aperçu de deux phénomènes emmerdants : primo, il me fallait un falzar en amiante façon Haroun Tazieff, vu que le flux du réacteur calcinait l'arrière de mon pantalon. Secundo, cette saloperie consommait encore plus qu'un Borloo invité à l'Oktoberfest : deux litres aux cent. Aux cent mètres. Du coup, j'ai passé la fin du rêve à essayer de siphonner de l'essence à droite et à gauche pour alimenter le bazar, en essayant de pas me faire gauler.

Puis je me suis réveillé.

2 commentaires:

Mathieu Doublet a dit…

Adam Strange ou Rocketeer ? tiens la bonne nouvelle pour Rocketeer, c'est qu'ils relancent le comic book avec de bons dessinateurs.

El a dit…

Si même dans les rêves tu te mets à devoir tenir compte des lois de la physique et à te dire "merde, c'était une idée cool, mais en vrai ça peut pas...", alors où va-t-on ?
Maudit subconscient !