Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2019

Rappel Château des Etoiles

Petit rappel :

Demain, vendredi premier février, et dans le cadre d'un Mois de la BD, la médiathèque Blaise Cendrars de Conflans Ste Honorine recevra Alex Alice à 19 heures, pour une rencontre suivie de dédicaces.


J'animerai la soirée, venez nombreux (c'est à deux minutes à pinces de la gare, en face du théâtre, c'est facile à trouver)

L'éternel retour

Roulez, tambours, résonnez, pompettes, l'heure est venue de me livrer une fois encore à mon petit compte rendu du festival d'Angoulème.

Jeudi :
Le temps de finir de donner mes cours du matin, je saute dans un bus, puis un RER, puis un métro, puis enfin le TGV. Quand j'arrive en Charente, Monsieur Vincent, documentaliste du lycée à côté de chez moi, m'attend sur le quai. Je remonte jusqu'à la bulle New York pour récupérer mon badge chez La Cafetière, et je me ruine chez le bouquiniste hollandais près de l'entrée, comme tous les ans. Puis apéro, passage à la soirée d'anniversaire d'un traducteur que je ne nommerai pas pour ne pas faire de pub à Walking Dead, puis je repars avec un barbu marseillais que je ne nommerai pas non plus pour ne pas que vous parliez de "lire, lire et lire" ni de demi-molles, vu que c'est lui qui me loge. Puis tisane (une première au festival, je vieillis) (mais c'était pour évacuer les cocktails consommés en rafa…

Archives

Mon bureau est un véritable foutoir, ça n'a rien de nouveau. Et c'est amplifié par mes méthodes d'archivage. Je garde des archives papier de plein de trucs, quand bien même je les ai aussi en numérique. Mais c'est une copie papier qui a sauvé mon livre Cosmonautes ! dont le manuscrit avait été bouffé par la machine (une sauvegarde automatique de Word qui avait merdé, écrasant le fichier contenant la moitié du bouquin).

Là, en fouillant mon disque dur de stockage long, je me suis aperçu qu'un jour où j'avais éliminé des dossiers doublonnants… j'ai éliminé un dossier contenant de vieilles nouvelles. Vérification faite, il ne me restait de ces boulots (vieux de plus de vingt ans) qu'un pdf même pas en mode texte. Donc un truc inexploitable. Le coup au cœur, quoi.
Et donc, j'ai exhumé mes vieilles archives CD. Il a d'ailleurs fallu que j'aille empruter un lecteur externe pour y accéder. Mais j'ai une pile de CDs gravés avec des hautes def d&…

Inspirez, soufflez

Je me suis remis au boulot sur une nouvelle que j'ai promise à la revue Le Novelliste pour son numéro 4. Elle est achevée depuis des mois, mais justement, c'est après avoir laissé reposer la pâte qu'il faut reprendre un texte, quand on l'a suffisamment oublié pour jeter sur lui un regard neuf et en débusquer les imperfections.

Ça m'a fait reposer à ma nouvelle précédente pour cette revue, publiée dans le numéro 2. Elle débute ainsi :
"Une douce fraîcheur retombait sur la petite cour. C’était ce moment béni entre tous où la touffeur de la journée fait place à une brise légère, à ce dernier souffle du jour que les Hébreux, dans la Genèse, semblaient associer à la Présence divine dans le jardin originel."

Elle fait référence à la Genèse, chapitre 3, verset 8. C'est le moment où, alors que vient le soir, l'homme et la femme qui ont fauté entendent la voix de Dieu qui approche.
Dans pas mal de traductions, le texte est ambigu ou affadi. L'une d'…

Riri, Fifi, Loulou et leurs cousins lointains

Je ne suis pas du tout le premier à faire le rapprochement, mais dans les histoires des personnages Disney comme dans la geste arthurienne, il n'y a pas vraiment de paternité. Les personnages y sont toujours les neveux les uns des autres. Quand il y a paternité, le père n'est jamais montré. Perceval a bien eu un père, mais il est mort bien avant le début de ses aventures. Pareil pour Arthur, on connaît l'histoire d'Uther, mais le gamin n'a jamais connu papa.

Chez les canards, c'est pareil : Picsou est l'oncle de Donald, lui-même l'oncle de Riri, Fifi et Loulou. Les parents de cette joyeuse bande, on ne les voit jamais, ou ils ne sont évoqués qu'en passant.

Ce motif curieux est ancien : chez certains peuples africains, c'est bien l'oncle maternel qui détient l'autorité sur les garçons et qui les éduque.

Dans le monde arthurien, notamment dans le cycle de Chrétien de Troyes, Gauvain et d'autres sont les neveux d'Arthur, mais lui-mê…

Permission de sortie

Bon, je vais pas mal bouger au cours des semaines à venir, donc je vous redonne un peu le détail de tout ça :
Vendredi 19 janvier à partir de 20 heures, dans le cadre de la Nuit de la Lecture et d'un "mois de la BD", j'animerai un "apéro BD" avec Bruce, du site Bruce Lit à la médiathèque Blaise Cendrars de Conflans Ste Honorine.
La semaine suivante, du 25 au 27, je serai comme tous les ans au Festival d'Angoulème. Vous pourrez me trouver au stand des éditions La Cafetière à ces horaires : Vendredi : 17 - 19 h
Samedi : 14 - 17 h
Dimanche : 11 - 12 h (et en dehors de ces horaires, passez quand même : je suis susceptible d'être quand même dans le coin, et sinon il y aura Fabcaro) Et sinon, je donnerai le vendredi à midi pile une conférence intitulée "Le petit cirque de Batman" au conservatoire Gabriel Fauré d'Angoulème.
Le vendredi 1er février à partir de 19h30, j'animerai une rencontre avec Alex Alice autour du Château des Etoiles e…

Wot ? It's Walt !

Bon, mon prochain album de BD, à sortir fin août, a très officiellement pour titre Deux Frères à Hollywood, la formidable histoires de Walt et Roy Disney.

Du coup, je vous en mets un petit extrait :

Dessins de Felix Ruiz

Têtes couronnées

Non, je ne vais pas faire mon Stéphane Bern, mais une fois encore jeter au vent mauvais de l'Internet quelques considérations en vrac, un train de pensées manquant probablement de structure et de rigueur, juste pour en garder trace à toutes fins utiles.

Je vais commencer par une question : quand on regarde les portraits officiels de, genre, François 1er, Henry IV ou Louis XIV, pourquoi ne portent-ils pas de couronne ? Les rois ont-ils cessé de porter la couronne comme les présidents ont arrêté le queue-de-pie avec l'écharpe de Grand Commandeur de la Légion d'Honneur ? Auquel cas, quand est-ce arrivé ?

Dans l'iconographie médiévale, un roi se doit d'être couronné dès qu'on le voit. Alors j'ai gratté un peu, et il semblerait que le premier roi découronné soit Jean le Bon, celui du désastre de Poitiers, du Franc et globalement du commencement de la fin pour la dynastie des Valois (dont il il n'est pourtant que le deuxième représentant). Je regarde un peu …