vendredi 20 septembre 2013

In ze niouzes toudé

Tiens, en lisant le journal, j'ai vu qu'il y avait eu une condamnation hier pour un appel au boycott. Ce qui m'a conduit à m'interroger : comment caractériser un appel au boycott, quand le consommateur a le droit d'acheter ou de ne pas acheter ce qu'il veut (si le consommateur se retrouve obligé d'acheter ce qu'il ne veut pas, ça s'appelle la vente forcée et ça tombe aussi sous le coup de la loi). Et de fait, comme souvent dans ces cas-là où deux principes se heurtent de front, l'affaire est compliquée.

De fait, visiblement, l'appel au boycott ne relève pas, ou pas que de la liberté d'expression.

Dans le cas de la condamnation d'hier, l'appel était ciblé sur un pays, et les gens qui appelaient au boycott ont envahi une grande surface pour coller sur les produits des étiquettes appelant à les boycotter (ou le coup des étiquettes, c'est une autre affaire, j'ai lu distraitement la dépêche en diagonale, ce n'est que le lendemain matin, aujourd'hui, donc, que j'ai pris le temps d'y réfléchir). Et en fait, c'est ça qui est sanctionné, l'entrave physique à l'activité économique, et la discrimination sur critère d'origine ethnico-nationale (mais ça aurait été pareil si le critère était l'appartenance religieuse, les idées politiques ou l'orientation sexuelle).

Autrement dit, s'il est légal d'appeler au boycott de l'Huma, par exemple, il n'est pas légal de le faire en expliquant qu'on boycotte parce que l'Huma, "ce sont des pourritures communistes". Et pareil, il est illégal de boycotter Tétu sous prétexte de l'orientation sexuelle des journalistes de la revue (et il serait stupide de les boycotter sous prétexte de communisme).

Plus amusant, il est donc illégal d'appeler au boycott des spectacles de Jean Roucas sous prétexte qu'il soutient le FN (un parti légal, donc relevant de la liberté d'opinion de Roucas). Alors qu'il aurait été légal d'appeler à les boycotter sous prétexte qu'il n'est plus drôle depuis longtemps*. Sauf qu'avec le boycott d'une mairie à son encontre, il est redevenu amusant, comme je l'ai noté en début de paragraphe. Sauf que là, c'est à son corps défendant et à l'insu de son plein gré**.

Amusant aussi : peut-être que les appels du ministre du redressement productif (après l'affaire DSK, était-ce bien raisonnable de confier un ministère à un type qui s'appelle Monte-et-bourre, et que même Audrey veut p'u l'voir ?) à consommer Français constituent une discrimination envers toutes les autres origines nationale (et dans un domaine qui m'intéresse particulièrement, la BD, conduirait assez vite à ne consommer que des albums des éditions du Triomphe).

Autre info de la journée : un type déguisé en "Ça" (le clown malfaisant de Stephen King) terrorise la ville de Northampton, en Biflandie. C'est amusant à deux titres. D'abord, les gens ont vraiment la trouille, alors que jusqu'ici le type n'a rien fait de répréhensible (il se contente de déambuler dans les rues en regardant les gens). Ensuite, Northampton est le fief du sorcier le plus velu du monde depuis Raspoutine***, j'ai nommé Alan Moore en personne.

Et un duel magique entre Ça et wookieman, moi je dis, ça peut donner grave.





*Notons que je ne boycotte pas Libé parce que leurs jeux de mots à eux ne sont pas drôles : ils sont juste aussi mauvais que les miens. Ma raison de lutter, c'est qu'eux, on les paye pour ça et que je trouve ça assez vexant, en fait.

** Et c'est l'intention qui compte, on ne le rappellera jamais assez.

*** Et à propos du vieux Grigori, je recommande vivement la lecture de Petrograd, qui vient de sortir chez Urban, c'est vraiment bien.

2 commentaires:

  1. Puisqu'on est dans la catégorie "Singes Nazis est autres créatures fabuleuses", je me permets de partager ça : http://www.youtube.com/watch?v=YFGCsEX7Jts&list=UUFAwg9-oAwpAoBIVj3C3v_w
    Pour le coup, la créature fabuleuse (et fabulatrice), c'est GiedRé. À découvrir si ça n'est pas déjà fait.

    Et merci pour la dose régulière d'annecdotes et de calembours stupides, ça fait du bien par où ça passe.

    RépondreSupprimer