samedi 20 février 2010

Who is the man who risks the mind of his brother man ?

Bon, je sais, je vous ai tous fait chier avec les histoires sur Alphaville hier.

J'expie dans la poussière et la cendre en me flagellant avec des orties. Mais tant qu'à verser dans un trip nostalgique, autant repartir vers la pure funkitude des années 70, quitte à l'updater un peu pour coller au monde tel qu'il tourne à présent, si peu funky soit-il.




Voilà, c'est pas spécialement nouveau, mais j'y peux rien, c'est un trip que j'aime bien.

2 commentaires:

artemus dada a dit…

Voilà, les années 70 bravo !

Le monde n'est pas funky, bro.

Il ne l'a jamais été.

C'est toi qui l'est .... ou pas.

Ce n'est pas la cuillère qui se tord, .... il n'y a pas de cuillère.

C'est ton esprit.

Groove mec ! GROOVE !

Fulchibartemus Dada ron ron

Nikolavitch a dit…

comme toujours, tu es la voix et la voie de la sagesse, ô Arty.

Loué soit le Dada.

Groove !