Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2016

Dans le gourbi de Gorby

Ah, aujourd'hui c'est la journée des Moutons à Cinq Pattes, celle des souvenirs laissés à l'Ukraine par l'Union Soviétique, celle de l'anniversaire de Tchernobyl.

Trente ans et toutes ses dents. Enfin non, pas toutes ses dents, à cause des radiations, bien sûr.

Du coup, et histoire de ne pas trop vous saouler avec des extraits d'Eschatôn, bientôt en vente dans toutes les librairies (c'est bon, Soy, pas la peine de coller le compte à rebours), j'ai décidé de vous sortir un extrait de ce qui est déjà une vieillerie, mon petit bouquin Apocalypses ! Une brève histoire de la fin des temps, dont je signale au passage (wink wink, nudge nudge, comme dirait l'autre) qu'il n'en reste plus des masses chez l'éditeur et donc que si vous en voulez, faut pas trop traîner.

Bref, voilà ce que je disais de Tchernobyl il y a quatre ans :

L’écriture sur le mur
Il n’y a que les diamants et les impôts qui sont éternels. Et donc, l’Empire du Mal que dénonçait Re…

The final countdown

Des esprits taquins s'acharnent à me rappeler que le compteur tourne, et qu'Eschatôn, mon roman à paraître chez les Moutons électriques, est à paraître très bientôt, justement. Genre le 3 juin prochain, c'est à dire dans vraiment pas longtemps. C'est vraiment vilain de leur part, parce que sur ce genre de sujets, je suis un angoissé chronique. (c'est 39, là, c'est ça ?)

Mais pour conjurer tout ça, je me suis dit que j'allais vous en balancer un nouvel extrait. Et pour le coup, un extrait maquetté, dans son jus, tel qu'en lui-même.

Hop :


Et puis ces temps-ci, je bosse sur les prochains bonus du Château des Etoiles, superbe série de mon très estimable camarade Alex Alice, et je m'éclate comme toujours. Attendez-vous à des nouvelles de mes divers alter-egos (oui, j'étais schizophrène, mais nous allons beaucoup mieux), dont le secrétaire de rédaction Alexis-Nicolas de la Vitche, que j'imagine portant le haut-de-forme, les bésicles et les favoris…

En vrac

Bon, ben c'était bien cool, la Paris Comics Expo. L'occasion de revoir les amis, de discuter, de signer des bouquins, d'en acheter (et merci encore au libraire qui avait les 2001 de Kirby, t'es un chef !) et surtout d'en négocier : après les Dieux de Kirby, je vais faire un autre bouquin pop culture chez les éditions Confidentiel. Plus d'infos bientôt.

Et puis le printemps s'installe. L'occasion donc de nettoyer l'escalier extérieur et la terrasse. De changer de la tuyauterie bouffée par une bestiole (j'avais jamais vu ça). De réparer des trucs. Ça me change de l'énorme traduction que je viens de terminer et qui me prenait la tête.

Et c'est le moment de lancer de nouveaux projets, et de remettre un coup de cravache sur les trucs en cours. Le projet Tentacules avance bien. Et faut impérativement que je rattrape le retard cumulé sur le projet Mouche.

Va être studieux, le printemps, c'est moi qui vous le dis !

Starshot in the face

Un peu secoué par la nouvelle : ce soir (55ème anniversaire du vol de Gagarine) a été annoncé le projet Breaktrough Starshot, soutenu par des gens du calibres de Stephen Hawking et Freeman Dyson (celui de la sphère du même nom).

Ça tient en deux mots : "sonde interstellaire".

Voilà. Et je viens de mettre le nez dans le détail du truc, ça a l'air très sérieux. Vous me connaissez, vous comprenez que je sois un poil sous un nuage ou sur le choc, à moins que ce ne soit l'inverse.

Rien n'est fait, hein. Mais le concept proposé, des "nanosondes" de quelques grammes accrochées à des voiles solaires, propulsées par laser, est d'autant plus crédible qu'il n'est pas, sur le principe, fondamentalement nouveau. La différence, c'est qu'on commence à disposer de solutions technologiques pour tout ça, et que 100 millions ont été mis sur la table comme mise de base pour explorer ces solutions, les développer et les viabiliser (en l'état de la te…

Le point pas d'un fil

Bon, après encore dix jours le nez dans le guidon à bosser comme un ouvrier sud-coréen sous meth, faut que je sorte un peu la tête de l'eau pour faire un petit point de la situation :

Vendredi et dimanche prochain, je dédicace à Paris Comics Expo, sur le stand des éditions Confidentiel.

Le colloque de samedi à Lyon est par contre reporté, probablement à octobre mais je vous tiendrai au courant d'ici là.

Par ailleurs, Eschatôn est chez l'imprimeur, et sort le 3 juin. Il y aura le samedi 11 juin une séance de dédicaces à Gibert Jeunes, à St Michel.


Côté traductions, maintenant :

Chez Urban, un Batman, Des Cris dans la Nuit, réédition d'un truc bien noir de Goodwin et Hampton sorti il y a près d'un quart de siècle. Et Suiciders, une histoire d'anticipation bien dark et bien d'actualité, un peu dans le style Rollerball. Le mois prochain, il y aura un autre Batman, la Malédiction de Gotham, une fantaisie lovecraftienne écrite par Mignola.

Chez Delcourt, le tome …