samedi 31 octobre 2009

"Les criminels ! Ils les ont fait sauter, leurs calembours ! Les fous !"



Ils l'ont fait. On le voyait venir, mais ils n'ont pas résisté. Et les execs de la diffusion française, plutôt que de trouver un truc un peu astucieux et intelligent, genre "Le Sixième Saw", ont balancé le titre américain en l'état sur les affiches.

Oui. Ils ont bien écrit "Saw 6".

Lisez-le à haute voix plusieurs fois. Vous verrez, c'est beau.

Bon, dans un pays où la Miss s'appelle Mortaud, quelque part, j'imagine que ça fait sens.

Personnellement, j'ai jamais été client de la série. Le premier m'avait passablement emmerdé, la surenchère, je n'apprécie que quand c'est assumé comme tel, j'ai sans doute passé l'âge, ça me fait beaucoup moins rire que dans les films de cannibales italo-pingouins fauchés des années 70, par exemple. C'est dire.

Bonne nouvelle

Un comité de sages vient de rédiger un code de déontologie à l'usage de la presse, parce que, gnagna, trop de dérapages, blabli, perte de confiance, blablo, crise de la presse, trululu, redresser la barre face au nouveau paysage informationnel, etc...

Voilà qui est bel et bon, on ne peut qu'applaudir à une telle initiative.

Mais...

Il y a des points qui risquent de poser problème.

Comme, par exemple, "information libre, honnête et pluraliste"

Déjà, il va falloir que le Figaro mette la clé sous la porte, comme 90 % de la presse auto et de la presse informatique (les 10% restant relèvent probablement d'une incertitude statistique et des gens bien qui n'ont pas encore été virés). C'est pas mal, vous me direz, ça économisera des arbres qui travaillent dur à faire baisser notre bilan carbone.

Des notions comme "rigueur, vigilance, contrôle des sources" risque aussi de poser souci. Vous imaginez la couverture du Tour de France, par exemple, s'il fallait que les journalistes sportifs soient rigoureux ?

L'interdiction du plagiat va poser problème (ah, le bon vieux temps du copier coller de dépêches d'agence, tout juste remanié aux entournures pour "emballer le poisson").

Tous les trucs sur la connivence vont mettre plein de gens au chômage.

Alors de deux choses l'une, soit les gens vont appliquer sérieusement ce code, et il va se passer ce que je décris plus haut.

Soit, et c'est le plus probable, il ne vaudra même pas le papier sur lequel on l'imprimera, et ce sera business as usual.

vendredi 30 octobre 2009

"Ils m'ont manqué dé respé"




Vous vous rappelez, dans le Parrain, la scène du grand règlement de comptes où Michael fait exterminer tous ses ennemis ? C'était un grand moment de cinéma, un truc qui a fait date et qu'on a tous gardé dans un coin de la tête (comme pas mal d'autres scènes du film, d'ailleurs).

Eh bien en suivant l'actualité récente, j'ai l'impression que c'est tout pareil à Droite. Villepin, Pasqua et maintenant Chirac devant les juges ? Wow. C'est à croire que le nouveau Parrain de la Droite, après avoir laissé passer un peu de temps après son avènement, a décidé que l'heure était venue de sortir les flingues. C'est un vrai jeu de massacre.

Bon, après, ses adversaires sont de vieux renards et ont encore du répondant, semble-t-il : il suffit de voir le père Pasqua évoquer "toutes les ventes d'armes" pour se dire que la suite va être sportive.

jeudi 29 octobre 2009

On n'est pas sortis de la Pautauberge



Suite au billet d'hier sur le sextoy de Godzilla, Jay Wicky a fait montre d'un certain intérêt pour la solution Pautauberge.

Je vais donc redonner ici une explication, tirée du site de la Société d'Histoire de la Pharmacie.

" Créé à Paris en 1887, le Laboratoire Pautauberge portait le nom de son créateur et de l'inventeur de la solution Pautauberge. Le Laboratoire s'installe en 1905 à Courbevoie.

La solution Pautauberge était un chlorhydro-phosphate de Chaux créosolé mis au point pour le traitement des affections pulmonaires sans irriter les voies digestives. Il existait également des capsules de créosole, des dragées expectorantes et calmantes et une eau Fortunia contre les pertes blanches, ce qui nous a valu de jolies images publicitaires. La société Bronzovia ayant racheté les locaux en 1972, les archives de Pautauberge ont disparu. "

Un peu dommage que ces archives aient disparu, parce que visiblement, les cartes postales éditées par la société Pautauberge semblent avoir la faveur des collectionneurs.

Il y avait des séries sur les monuments :

Les Fables de la Fontaine :





Les Jeux Olympiques de 1924 :




Les humoristes du temps jadis :



Voire même les Races Humaines (c'était une autre époque) :



Voilà donc, levé pour vous, devant vos yeux ébahis et sous un tonnerre d'aplaudissements, le mystère de la solution Pautauberge.

Peace and Lovecraft

Je suis dans une période Lovecraft, en ce moment. Je me suis procuré à vil prix, chez Madame Azone, les trois tomes d'un omnibus consacré au providentiel ourdisseur de cauchemars et je picore dedans depuis lors, relisant en VO des trucs que j'avais lus il y a bien longtemps en VF (Les Montagnes Hallucinées, l'Abomination de Dunwich) et découvrant tout un pan de son oeuvre que je connaissais peu ou mal, ces petits textes lorgnant vers la fantasy, comme La Malédiction de Sarnath ou les Autres dieux.

Le style archaïque est un peu rude au départ (je soupçonne Lovecraft d'employer exprès des mots qui étaient déjà désuets quand il était jeune), mais le tout crée un univers dans lequel j'ai grand plaisir à me replonger. Pour ceux que la VO rebute, je note que pas mal de choses ont été rééditées dernièrement, en Folio SF et en Pocket, notamment.

En complément, je suggère aux amateurs la lecture des Nombreuses vies de Cthulhu, par l'indicible Patrick Marcel, qui donne des explications étonnantes sur le mythe lovecraftien, King King, Furax et pas mal de choses, ainsi que le visionnage du film Call of Cthulhu, dont la bande annonce est disponible à cette adresse :

http://www.youtube.com/watch?v=CBc-V1_Wan8
Call of Cthulhu




Allez, fhtagn à tous.




Edit : ayé, leur site refonctionne ! Et ils semblent avoir presque fini la prise de vue sur Celui qui chuchotait dans les ténèbres (bande annonce ici)

mardi 27 octobre 2009

J'aimerais bien procrastiner, mais j'arrive pas à m'y mettre

Je sais, je bosse trop. J'ai pas le choix, ceci dit, j'ai une troupe à nourrir et des engagements professionnels à tenir et tout ça. Pour un flemmard compulsif dans mon genre, c'est une situation épouvantable.

Pour essayer de me remonter le moral, j'essaie plein de trucs. Le dernier en date, c'est, à chaque fois que la tentation de la chaise longue se fait trop forte, de regarder ce document :



Voilà, en regardant ça, je me dis que bon, la flemme, c'est vraiment un truc de nazi.

United Colors of Crusades



bon, comme promis, une page couleur de Crusades, et même une double, en vertu du principe "une bonne double reste une bonne double" (cherchez pas, cette sage maxime remonte à un vieux trauma professionnel).

Oh, et tant que j'y suis, j'ai vérifié : les couleurs sont signées Zhou Hualong et Li Jian.

L'Islande en crise, l'Islande martyrisée, mais l'Islande... Libérée !

L'info vient de tomber sur nos téléscripteurs : McDonald's quitte l'Islande en raison de la crise financière majeure qui frappe l'île (en effet, la faillite des banques islandaises fait que l'Islande doit des milliards aux Anglais et aux Hollandais qui avaient mis du pognon dedans) (C'est amusant, jusqu'à présent, Obama n'a pas proposé aux victimes de Madoff de les faire indemniser par le Trésor américain, mais faut croire qu'un petit pays comme l'Islande est corvéable à merci. c'est dommage, c'est quand même une des plus anciennes démocraties d'Europe, vu qu'elle a des institutions parlementaires depuis les alentours de l'an Mille).

En tout cas, voilà : l'Islande sera le seul pays d'Europe occidentale où l'enseigne américaine ne sera plus présente, et c'est un effet de la crise. Comme quoi, d'un mal peut sortir un bien.

Monsieur Bové, vous savez ce qu'il vous reste à faire : plantez intégralement toutes les grandes banques françaises, et McDo quittera le pays.

lundi 26 octobre 2009

Faut-il que je me soigne ?

Bon, chez moi, je suis en plein travaux.

Donc du coup, il m'arrive de rêver, la nuit, d'enduits et de câbles électriques. Ce genre de trucs où l'on passe ses journées, ça vous poursuit, parfois. C'est comme ça.

Mais dernièrement, j'ai rêvé qu'Isaac Hayes venait se pendre avec un de mes câbles électriques dans ma cave. Et quand j'essayais de le décrocher, j'en étais à me dire "mais il était pas déjà mort, Isaac Hayes ? Il est vraiment trop con quand il s'y met, ce con".

Que la famille d'Isaac Hayes me pardonne. C'est pas ma faute si je fais des rêves idiots. Enfin, j'espère.

Bon, faut peut-être aussi que j'arrête de me passer la BO de Shaft en boucle. Ça laisse des traces dans le tuyau, visiblement.

Montreuil

Normalement, je devrais être en dédicace au salon du livre jeunesse de Montreuil, à la fin du mois. Je vous préciserait horaires et jours d'ici là.

Et ce sera, comme d'habitude, sur le stand de Vertige Graphic et de La Cafetière.

Bon, puisque vous avez été sages...



Voilà une page tirée du premier tome de Crusades, avec Zhang Xiaoyu aux dessins.

dimanche 25 octobre 2009

Au pays des rêves

Dans mon dernier rêve, une de mes molaires avait été réparées avec des agrafes de bureau. Et la réparation tenait pas. Alors je crachais des agrafes, y en avait une quantité, c'était incroyable. Et je flippais de les avaler, bien entendu. Et je devais passer dans les nouveaux locaux d'une boite où j'avais bossé, dans le temps, mais je n'osais pas pour cause d'agrafes dans ma bouche, ce qui aurait fait désordre (j'en crachotait une toute les cinq secondes en moyenne). Finalement, j'entre dans un café, je me fais un bain de bouche au calva, et plus d'agrafes, fini, sauvé. Quand j'arrive dans les locaux de la boite où je voulais aller, j'ai trop trainé, la patronne m'explique qu'ils sont au bord du dépôt de bilan pour cause de méchant promoteur qui dynamite le quartier et qu'il vaut mieux que je reparte parce que ça n'allait pas tarder.

Et je me suis réveillé avec un goût de métal dans la bouche.

Travaux en cours

Bon, petit tour des traductions bouclées ce mois-ci, et que vous verrez bientôt dans toutes vos crémeries :

Un Marvel What If ? avec pas mal de trucs sympas sur Secret Wars ou Infinity Gauntlet. Je ne fais pas souvent de Marvel, mais c'est toujours sympa.

Le troisième Gears of War, pour amateurs de grosse baston. Pas très fin, mais c'est pas ce qu'on en attend non plus.

Le premier tome du Swamp Thing d'Alan Moore. Je sais, je suis pas le premier à traduire ça, ni même le deuxième. J'espère ne pas démériter, pour le coup. Il y avait quelques sacrées difficultés, dont un paquet de pages avec Etrigan le démon rimeur. Petit plus, il y aura dans cette édition le numéro 20 de la série, qui n'avais jamais été réimprimé. Ça fera un chouette bouquin, je pense.

Et un peu de Star Wars, mais je vous en dirai plus bientôt.

Reste à boucler le tome 3 de Tank Girl avant la fin du mois…



Mes dernières trads sorties :
- un Solomon Kane en BD, qui reprend l'histoire du Chateau du Diable, mais avec une fin différente de celle qu'on avait eu dans les bouquins (et pour cause, Robert Howard n'avait jamais fini cette nouvelle, et ce sont ses continuateurs qui l'avaient terminée. Du coup, le scénariste de la version BD avait les coudées franches pour partir dans une autre direction).

-Wildcats : monde des origines, par Alan Moore (décidément), l'histoire qui avait reformaté en profondeur le groupe créé par Jim Lee.

-V for Vendetta, encore du Moore, encore du pas facile de repasser derrière des collègues qui n'avaient pas démérité. Ce bouquin est quand même un sacré chef d'oeuvre qui reste très actuel.

-Dreamwar, la rencontre entre les héros DC et les héros d'ailleurs, euh, pardon, de Wildstorm. C'est assez rigolo. D'ailleurs, c'était assez rigolo à traduire.

Crusades


Mon prochain bouquin à sortir en tant que scénariste, ce sera le premier tome de Crusades, co-écrit avec Izu (Omega Complex) et dessiné par Zhang Xiaoyu. Comme le nom l'indique, ça se passe au temps des Croisades, mais avec un aspect fantastique marqué.

Et c'est publié aux Humanoïdes Associés (si si, ils sont toujours là).

Ça sort d'ici Noël ou, au pire, pour le Festival d'Angoulème.

Si vous êtes sages, je vous mets des extraits ici même d'ici là.

Ze Riteurne of the Zonard

Bon, entre mon vieux site en HTML dont les mises à jours se faisaient avec un système précolombien et Superpouvoir.com qui est en rade pour encore quelques jours, je me suis dit qu'il fallait maintenir une présence visible sur le ouaibe. Et donc, me revoilà.

Aux vieux routiers de la War Zone ancienne manière, je dois annoncer que le ton de cette nouvelle mouture sera différent. Bien sûr, il y aura encore mes coups de gueule sur tout et n'importe quoi, mes annonces apocalyptiques et mes vaticinations diverses. Mais je vais essayer de professionnaliser tout ça, et parler de mes galères de traduction, bouquins en cours, etc...

Notons que comme ces plateformes de blogs sont un nouvel outil pour moi, ça risque d'être un peu moche au départ. J'essaierai d'améliorer le tout au fur et à mesure.