mardi 20 février 2018

Voyages, voyages

Les choses arrivent parfois en rafale : c'est une deuxième nouvelle qui est sélectionnée pour publication, cette fois-ci dans Le Novelliste, une nouvelle revue, qui devrait m'accueillir dans son deuxième numéro.

Autre ambiance pour ce texte-ci, Le Second Voyage de Hakem, l'errance d'un Andalou déraciné après 1492, et qui essaie de se reconstruire un rapport au monde :


Le lendemain, Hakem était parti. Il avait échangé un ancien manuscrit relié de cuir d'onagre contre une paire de dromadaires et des vivres pour plusieurs semaines, et s'était enfoncé dans le désert profond. Il n'avait finalement pas demandé à son hôte le secret de l'enchanteresse fontaine, décidant finalement que toute la magie venait de sa propre ignorance et qu'il tenait à la conserver intacte dans les replis de sa mémoire, comme un pur don de Dieu à destination du voyageur écrasé par le soleil du Sud. Imaginer un ingénieur calculant, un architecte dessinant ou un terrassier suant pour trouver la source lui semblait d'une certaine façon amoindrir la chose, quand bien même il n'était pas dupe de ses propres préventions à ce sujet.

Aucun commentaire: