Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2018

L'édition collector

Alors, une fois n'est pas coutume, je vais poster ici plusieurs vidéos. Elles me servent à annoncer une future (futur très, très proche, stay tuned) souscription pour un tirage de tête de ma BD HP Lovecraft, celui qui écrivait dans les ténèbres. Ça passera par un crowdfunding sur Ulule, et y aura de petits goodies (et on prévoit même un gros goodie si jamais on pétait les stats, mais on n'en est pas encore là). Je vous tiens au courant très vite.








Et juste parce que puisque j'y suis, autant parler des copains, Laurent Queyssi a sorti chez le même éditeur une BD sur la vie de Philip K. Dick, et je ne résiste pas du coup à l'envie de vous en partager des extraits.

Back from the return

Bon, comme tous les ans, me voilà bien entamé par mon séjour à Angoulème…

Dans le détail, ça a donné ça :

Vendredi :
Ça pique un peu au réveil. Debout à 6 heures, alors que j'ai bossé sur des trucs à finir et remanié des choses dans ma conf (grave erreur d'ailleurs, du coup je n'étais plus bien synchro sur mes images) (pas très grave, mais bon, ces modifs de dernière minute, ce n'est jamais une bonne idée, en fait, et en plus je le sais).

RER, métro puis TGV, en compagnie de l'ami Xavier Fournier, mon complice sur Batman le jeu, ce qui nous permet entre autres de parler boutique. Depuis les travaux, le TGV ne met plus que 2 heures et ça c'est chouette. Arrivé sur place, je monte rapido Bulle New York récupérer mon badge. Rapido ou presque : on croise tellement de gens en route, avec lesquels on prend cinq minutes pour prendre des nouvelles et parler, qu'il faut à chaque fois plus d'une heure pour faire le trajet.

Petit tour pour aller manger avec des cop…

Aucun débordement ne sera toléré

Bon, c'est reparti non comme en 40, mais comme en 2016. La Seine vient de déborder devant chez moi. Aucune inquiétude, je consulte régulièrement le site de vigicrues qui permet de suivre l'état du fleuve et de ses affluents, et même de faire des prévisions à la louche. Je sais déjà que ce n'est pas encore cette fois que j'aurai à évacuer mes livres du rez-de-chaussée.

Ce que je note, c'est que depuis un bail que j'habite ici, ce n'est que ma deuxième inondation. Mais qu'elles sont survenues à un intervalle assez rapproché. Faut-il s'en soucier ? Ce n'est peut-être qu'une fluctuation aléatoire. Ou le signe d'autre chose. On nous annonce que les aléas climatiques pourraient s'intensifier à l'avenir, et gagner en fréquence. En sommes-nous déjà là ? Impossible à dire, bien sûr… Mais c'est quand même un rappel que la nature ne nous obéit pas. Et qu'elle n'est pas là pour ça.

Within cells interlinked

Deux liens vite fait :

Le site d'Actu SF, qui me demandait mes projets pour l'année (bon, le prochain album, la biographie mystère que j'annonçais en juin, il sort en fait fin août, on a revu le planning cette semaine avec l'éditeur).

Et SF Mag, qui ont visiblement beaucoup aimé Howard P. Lovecraft, Celui qui écrivait dans les ténèbres. Accessoirement, ils ont bien aimé aussi le Phil, une vie de Philip K. Dick signé par mon estimable confrère Laurent Queyssi. Et en effet, c'est très bien.

Et donc, cette semaine, c'est Angoulème. Vous pourrez m'y retrouver du vendredi au dimanche, et samedi  17h30 je donnerai au Conservatoire une conférence intitulée Les Sources Mythiques de Superman.


Faire du neuf avec des dieux

Ah, je vois que l'info est enfin officielle : les éditions Mnémos ressortent très prochainement une intégrale du cycle de Thoan, ou Saga des Hommes-dieux, par Philip José Farmer.



Pourquoi je vous en parle ?

Parce qu'en dehors du fait que Farmer, c'est bien (et que Mnémos a entrepris une série d'intégrales qui lui sont consacrées, avec déjà Le Fleuve et Opar) je me suis retrouvé associé sur le projet comme préfacier et comme chargé de dépoussiérer la traduction d'époque, un peu erratique, de la version française. Pas des gros travaux, hein, mais une remise en cohérence des termes de cet univers, chaque fois que c'était possible. Si vous ne connaissez pas ce cycle, sachez que c'est du pur roman d'aventures à l'ancienne, très pulp, mais avec un univers épatant, basé sur de gros concepts, avec de purs moment de sense of wonder.

Du coup, je vous gratifie d'un petit extrait de la préface :

Si globalement, donc, la bibliographie de Farmer démontre que T…

Don't cry for me Yog-sothoth, et Gotham City non plus

Ah, ce matin au courrier, un petit colis en provenance d'Argentine. Les bonifications à signer pour le tirage de tête de mon album sur Lovecraft. De très jolies choses, je vous en reparlerai bientôt. (bon, signer une centaine de cartes, c'est un coup à se faire mal au poignet, je m'en rends à nouveau compte).

Et sinon, si vous êtes sur la région de Cergy, la médiathèque de Conflans organise une démo du jeu Batman, et c'est ce soir !


Aux sources de Cthulhu

On m'a déjà demandé deux ou trois fois à quelles biographies de Lovecraft je m'étais abreuvé pour écrire mon album Howard P. Lovecraft, celui qui écrivait dans les ténèbres, qui sort le 8 février prochain en librairie (et qui sera en avant-première à Angoulème et à Paris Manga Sci-fi Show).



Et la réponse est simple : à aucune.

Une biographie, c'est pas nature une sélection d'événements piochés dans une vie, tendant à l'éclairer. En me fiant à une biographie quelconque (fusse-t-elle celle, monumentale, de Joshi dont la version française sortira dans quelques temps chez Actu-SF). Parce que chacune d'entre elles présente sa propre sélection de faits, son propre éclairage (notamment celle de Houellebecq, lue il y a bien des lunes, qui nous renseigne plus à l'arrivée sur la vision du monde de Houellebecq que sur celle de HPL). C'est la même logique qui m'empêcha de revoir Hook pendant que je travaillais sur L'île de Peter, par exemple. Il s'agit …

Le planning

Bon, pas mal de trucs approchent, et donc autant que je vous fasse un topo détaillé, pour les courageux qui voudraient me voir cochonner avec application les pages de gardes de bouquin publiés sous mon nom. Du coup, voilà mon programme des prochaines semaines :

Mercredi 17 janvier à 14h, atelier BD au Pôle Numérique, rue Saint Simon à Versailles.

Vendredi 19 janvier, démonstration du jeu Batman the Boardgame à la médiathèque Blaise Cendrars de Conflans Ste Honorine (78), de 18h30 à 21h30.

Mercredi 24 janvier, atelier BD à la Médiathèque de Maurecourt (78)

Le gros morceau, ce sera bien entendu le Festival d'Angoulème, où je serai présent du 26 au 28 janvier.

Je dédicacerai au stand des Editions La Cafetière, Bulle New York/Nouveaux Mondes
Vendredi : 16 – 19 h
Samedi : 14 – 17 h
Dimanche : 11 – 13 h
Et je donnerai au conservatoire, le samedi à 17h30, une conférence sur les Sources Mythiques de Superman.
Il y aura du stock de ma bd sur Lovecraft en avant-première mondiale.

Et le dimanche 4 fév…

Lovecraft, spécial origines

Peut-être avez-vous lu un jour ce texte de Borges sur les précurseurs de Kafka, qui note avec un certain amusement ironique que Hawtorne ou Melville sont parfois plus kafkaïens que certains textes de Kafka lui-même. Mais il note également que, sans Kafka, il nous serait impossible de repérer ces qualités kafkaïennes chez des auteurs antérieurs et de les rapprocher l'un de l'autre. Notre vision est forcément rétroactive. Tout se passe comme si Kafka créait quelque chose de nouveau, mais qui lui préexistait. En ce cas, il fonctionne surtout comme révélateur.

Il en va de même, d'une certaine façon, avec son contemporain Lovecraft. L'adjectif "lovecraftien" convoque des associations d'idées aussi précises que "kafkaïen". On crédite l'auteur de Providence de l'invention de l'horreur cosmique, d'un sens du tentaculaire, avec au-dessous une crainte sourde de la folie, de l'étranger, de la perte de contrôle. Lovecraft cristallise tou…