mercredi 23 août 2017

Nouvelle formule

ah, voilà une info que j'avais pris au vol à la radio, mais sans en avoir tous les morceaux, et que j'ai pu creuser via la presse écrite.

Des patients se plaignent de soucis avec la nouvelle formule d'un produit qui s'appelle Levothyrox, et une partie du corps médical pige pas, sachant que seuls les excipients (les produits qu'on ajoute au principe actif pour pouvoir en faire un comprimé) ont changé.

Moi, de mon côté, je suis pas totalement surpris du truc.

Alors, quelques explications, qui valent ce qu'elles valent, parce que ça fait quand même un paquet d'années maintenant que je n'ai plus enfilé la blouse blanche.

Le Levothyrox, c'est un médicament conçu pour compenser des problèmes de production de l'hormone thyroïdienne, qui commande plein plein de trucs dans le métabolisme*. Autant dire que c'est puissant. Et c'est bien pour ça que c'est dosé à minima. le "µg" ça signifie "microgramme",  donc dans un comprimé à 75 µg, le plus usuel vous avez 0,075 milligrammes, ou 0,000075 grammes, si je ne me goure pas d'un zéro.

Il y a quelques années, quand a été introduit un générique du Levothyrox, il a eu des plaintes de patients auprès des soignants. Dans la pharmacie où je bossais (je sais pas dans les autres), on les a prises très au sérieux, et on a vite arrêté de délivrer le générique. Ça doit être le seul générique qu'on refusait de donner, d'ailleurs. Voilà pourquoi :

Un générique, c'est le même produit chez un autre fabriquant (et parfois chez le même fabriquant, pour des raisons commerciales). Ce qui importe, c'est le principe actif (que les pros appelleront "molécule", ou "DCI", ou tout autre jargonnerie). Si Clamoxyl est une gélule à 500mg, vous pouvez vendre à la place n'importe qu'elle autre gélule à 500mg d'amoxicilline. Qu'importe si la paroi de la gélule est en gélatine ou en cellulose, ou si la bourre de la gélule est en lactose ou en carbonate de calcium (sauf si vous êtes intolérant au lactose, et la notice mentionne à part les produits de ce genre qui peuvent poser problème, ce qui vous permet de demander une autre amoxicilline au même dosage). Le changement d'excipient, grosso modo, il change pas grand-chose. Si vous êtes un peu intolérant au lactose, au pire, sur les 500 mg de produit, votre intestin en refusera d'en absorber quelques milligrammes. Même si c'est 50mg qui repassent direct dans les chiottes, c'est pas très grave, ça ne nuira globalement pas à l'efficacité du produit. Pareil pour le Doliprane 1000mg que vous pouvez remplacer par un paracétamol 1g, et ainsi de suite**.

Là où ça change tout avec le Levothyrox, c'est qu'avec des dosages exprimés en microgrammes, et qu'on fait évoluer par tranche de 25 microgrammes (si ça n'a pas bougé depuis mon époque, le produit est dispo en 25, 50, 75, 100, 125, 150 et 200 µg, de mémoire) et qu'il est puissant, ça veut dire que la moindre différence dans l'absorption du truc au niveau intestinal, même si elle n'est que de 10 ou 20µg (ce qui est, je le répète, une quantité minuscule) va conduite à surdoser ou sous-doser le produit par rapport à ce qui était prévu, et surtout par rapport aux habitudes de dosage prises. Vu la puissance du produit, c'est vite la cata. Des gens un peu fragile peuvent le ressentir très fortement. Ce qui fait que tout changement de formule du bazar, même sans changer la teneur en principe actif, peut avoir des conséquences.

Mais comme le dosage est exactement le même, et que l'excipient est réputé globalement inerte, la plupart des gens concernés dans le corps médical n'arrivent pas à comprendre le problème. Qui, si la sécu ou les médecins avaient fait remonter correctement les infos il y a quelques années, au moment de la sortie du générique, aurait déjà été identifié depuis longtemps.








* c'est pour ça qu'il est d'ailleurs souvent détourné de son usage dans le cadre de régimes amaigrissants. j'ai même eu jadis entre les pattes une ordonnance d'un nutritionniste vedette auteur de best sellers à base de régimes miracles qui en prescrivait, c'est dire à quel point il croyait lui-même en ses propres salades (et cerise sur le gâteau, c'était accompagné d'un diurétique, ce qui signifie qu'il était deux fois dans l'illégalité en deux lignes, le mec)(ce salopard n'est plus toubib, d'ailleurs, il a été radié pour d'autres raisons). alors oui, c'est très efficace, mais je déconseille vivement de s'en servir pour ça, vu le bordel que ça fout à tous les niveaux. Une erreur de dosage dans une préparation amaigrissante à base de thyroïde, il y a quelques années, avait tué quelqu'un.

** après, la forme galénique peut avoir son importance : une gélule ne fond pas à la même vitesse qu'un comprimé, et c'est pas une bonne idée de filer des gélules au même dosage à quelqu'un qui prend son traitement par demi-comprimés, par exemple.

1 commentaire:

soyouz a dit…

Très intéressant. Merci pour tes lumières !


(dans l'espace, on ne vous entend pas formuler)