mardi 31 janvier 2017

Dancing Queen cloué sur une croix, ça bouge moins, quand même

Les affiches de comédies musicales sont quand même une sacrée source d'inspiration pour des sales types dans mon genre, toujours à se moquer. Tenez, pas plus tard qu'il y a quelques années, je m'en moquais déjà.

Là, en partant à Angoulème, je suis tombé coups sur coup sur des affiches pour une comédie musicale Jésus et une autre sur Priscilla Folle du Désert. Et là, forcément, vous vous doutez que ça fait chboum dans ma tête. Non pas parce que j'apprécie le pluralisme de la chose, l'idée que même dans les comédies musicales y'en a pour les gens de la Manif pour Tous et aussi pour les gens qui veulent des trucs un peu plus modernes que ces histoires de hippies palestiniens (ça fait longtemps qu'il n'y a plus de hippies dans cette région du monde, ils ont tous été plastiqués).

Non, moi je suis pour la concorde entre les gens. Et je me dis qu'entre le type qui prenait ses vacances dans le désert par packs de 40 jours et a fini en slip dans un spectacle SM en plein air organisé par un rital qui se lavait les mains de la sécurité, et le road movie désertique de trois performers en collants, y a des passerelles, quand même.

Bon, maintenant que je vous ai mis ces images dans la tête, je me remets au boulot.







1 commentaire:

  1. Ah ben, merci. Pour UNE fois, j'ai adoré Mister Bean !
    biz
    O.

    RépondreSupprimer