Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2017

Dancing Queen cloué sur une croix, ça bouge moins, quand même

Les affiches de comédies musicales sont quand même une sacrée source d'inspiration pour des sales types dans mon genre, toujours à se moquer. Tenez, pas plus tard qu'il y a quelques années, je m'en moquais déjà.

Là, en partant à Angoulème, je suis tombé coups sur coup sur des affiches pour une comédie musicale Jésus et une autre sur Priscilla Folle du Désert. Et là, forcément, vous vous doutez que ça fait chboum dans ma tête. Non pas parce que j'apprécie le pluralisme de la chose, l'idée que même dans les comédies musicales y'en a pour les gens de la Manif pour Tous et aussi pour les gens qui veulent des trucs un peu plus modernes que ces histoires de hippies palestiniens (ça fait longtemps qu'il n'y a plus de hippies dans cette région du monde, ils ont tous été plastiqués).

Non, moi je suis pour la concorde entre les gens. Et je me dis qu'entre le type qui prenait ses vacances dans le désert par packs de 40 jours et a fini en slip dans un spectacle…

Back from the Bulles

Comme tous les ans, je reviens du Festival d'Angoulème bien fracassé, et je vous fais mon petit compte rendu :

Mercredi :
Je ne suis pas encore parti, d'autant qu'après avoir changé la douche, je dois la remettre en route et ne pas laisser toute ma tribu sans moyen de se laver pendant que je suis absent, ou je vais finir avec une révolution sur les bras. La réinstallation se passe nickel, d'autant que l'ancien tuyau d'évacuation a assez de jeu pour permettre un branchement du siphon sans coup férir. Le bonheur. Je teste l'installation, pas une goutte au siphon, pas une non plus à l'arrivée d'eau chaude, donc j'inaugure ma douche, puis le reste de la tribu la teste à son tour.
Alors que, tout propre, je me suis remis au travail, une de mes filles vient me voir :
"Ça coule dans la cuisine"
"Le robinet est mal fermé ?"
"Non, c'est plutôt le plafond."
Je file ventre à terre, et une analyse de la situation plus tard, …

Le planning !

Bon, j'ai pas encore tout bouclé ce que j'avais à faire avant de partir à Angoulème (il me reste des relectures et finir d'installer la nouvelle douche, d'autant que si je me barre et qu'il n'y a pas de douche à la maison pendant encore quatre jours, je me ferai défoncer au retour), mais ça se précise. Du coup, je vous file mes horaires sur place :

Je serai en dédicaces comme à mon habitude au stand des éditions La Cafetière, intégré au stand collectif du M.O.T.I.F., Bulle New York (le grand truc tout en longueur derrière la mairie).

Vendredi de 11 à 13 h
Samedi de 18h30 à 20 h
Dimanche de 11 à 13 h

Et comme vous le savez, si vous avez tout bien suivi, j'y donnerai également deux conférences le samedi 28 janvier au Conservatoire Gabriel Fauré (c'est dans une petite rue entre la Bulle New York et le Palais de Justice)
"40 ans de Judge Dredd" de 12h30 à 14h
"HP Lovecraft, des Pulps à la BD" de 17 h à 18h30

Traditions immémoriales

Tiens, je m'avise que ça fait une paye que je n'avais pas posté une photo de singe nazi.

Et avec l'inauguration de Trump hier, je pense qu'on va arriver en pleine saison (bon, notons à sa décharge que nous n'avons pas encore été annihilés par une guerre nucléaire, donc tout va bien).

Bref. Plus qu'un singe nazi, du coup, je tiens à y aller à fond. Ce sera donc un mécha-singe nazi ! Ouais.

(avec des croix gammées sur les seins et un pantalon de Ronald McDonald. Frank Miller aurait pu l'inventer)


Amateurs de curiosités improbables du genre, je vais en pécher parfois - c'est le cas ici - sur le tumblr du Caporal Steiner. Attention, c'est pas toujours safe for work.

Ne me laissez jamais la télécommande

On discutait avec les collègues de ces émissions à la con que les chaînes de la TNT achètent par palettes entières comme bouche-trous pas trop chers de leurs programmes. Ces machins avec des brocanteurs et des garagistes qui essaient de faire la culbute en retapant des vieilleries et en les revendant très cher. La plupart du temps, ces restaurations sont en plus d'un mauvais goût somptueux, et on y parle beaucoup de pognon, histoire d'être bien crades. Ajoutez en plus la mise en scène des délais impossibles que les mecs arrivent toujours à tenir, et l'ensemble devient du coup assez mystérieux : y a vraiment des gens pour suivre ça sur la longueur ? C'est encore plus répétitif que le catch ou les campagnes des primaires !

Enfin bref. On en causait pour casser du sucre dessus, et d'un coup ça a fait chboum dans ma tête.

J'ai un super concept d'émission de télé.

"Jay Traduit Tout."

Ça raconte les aventures d'un traducteur de comics, qu'on va …

On me laisse sortir, des fois

Bon, mon emploi du temps des prochains mois ce précise en ce qui concerne conférences, dédicaces et tables rondes.

Je serai donc au festival d'Angoulème, du 26 au 29 janvier. Comme d'habitude, j'y dédicacerai au stand des éditions La Cafetière / Le Motif. Je devrais avoir des exemplaires des Dieux de Kirby pour ceux qui en voudraient.

J'y donnerai également deux conférences le samedi 28 janvier au Conservatoire Gabriel Fauré

"40 ans de Judge Dredd" de 12h30 à 14h
"HP Lovecraft, des Pulps à la BD" à 17 h

Le dimanche 26 février, je devrais faire un saut à Tours pour un salon, et j'y dédicacerai Eschatôn.

Je dédicacerai également Eschatôn au Salon du Livre de Paris, les vendredi 24 et dimanche 26 mars.
Le dimanche 30 avril, je participe au Colloque du Héros à Lyon (ça y est, après le report de l'an passé, on a vraiment une date). J'y ferai une intervention centrée sur le "voyage du héros" et ses dévoiements.
Le dimanche 7 mai, je …

Rejets de l'île…

J'en parlais hier, je suis sur la toute dernière ligne droite de l'île de Peter, qui sort normalement en mai prochain.
C'est vraiment curieux cette façon qu'on les bouquins de vous piéger. On a des idées, on les couche sur le papier, et puis plus on avance, plus on se retrouve prisonnier d'idées qui étaient chouettes, mais qui finissent par parasiter le récit. Depuis le début de la semaine, j'ai taillé l'équivalent d'un chapitre et force est de constater que ça fonctionne mieux. De même, réattribuer certains actes à d'autres personnages qu'à ceux qui devaient au départ les accomplir permet de donner une meilleure tenue à la fin. C'est très mystérieux, tout ça, quand même…
Bon, du coup, un petit bout qui lui devrait rester dans le final cut :

Pris en chasse un beau matin par un cotre de la marine de Sa Majesté, notre petit navire ne dut son salut qu'à une bordée de couleuvrines qui, le Diable seul sait pourquoi, suffit à couler nos adversa…

Seventeen seconds

Bon, ben bonne année à tous, hein ! On va voir ce que celle-ci nous réserve, et si d'ici cet été on aura bien une guerre nucléaire localisée, une présidence Fillon, de nouvelles démonstrations cinglantes qu'il n'y a "pas de failles" ou une nouvelle tentative ratée de Ridley Scott de prouver qu'il était bien un cinéaste génial il y a longtemps.

Mauvais présage, le radiateur du salon vient de me lâcher et du coup il fait un froid de gueux dans tout le rez-de-chaussée.

Mauvais présage aussi : si un de mes proches a eu un gros souci de santé en fin d'année, je découvre peu à peu qu'il n'a pas été le seul et que que pas mal de gens que je connais sont à l'hôpital pour diverses raisons. Peut-être est-ce que je vieillis et que tout mon entourage avec, mais c'est la première fois que ça tombe aussi dru en si peu de temps. Je commence à paranoïer comme un Howard Hughes de calibre moyen, moi…

Bref. Mais il faut pourtant parfois que je sorte de mon b…