Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mars, 2016

Luca Brasi day

Ah, demain, c'est Premier Avril et c'est Vendredi, donc doublement jour de poisson. Bon, moi j'en mange assez peu, moi, du poissecaille, parce que je préfère le vin rouge au vin blanc (et il parait que c'est meilleur pour l'organisme, le vin rouge, alors quand on me dit que le poisson est un aliment plus sain, je ricane) (et en fait, à tout prendre, le vin blanc je le préfère sans poisson). Bon, par contre, du calmar, tiens, je dirais pas non. Mais un calmar d'avril, ça risque de pas le faire. Alors que faire ?

Horselover Fat lives !

Comme j'en parlais dernièrement, je me relis ces temps-ci pas mal de Philip K. Dick (sans doute poussé subliminalement par l'émission passée sur Arte y a quelques semaines). Alors que j'ai plein de trucs "à lire" sur ma pile, on pourrait croire que je n'ai pas le temps de replonger dans des choses déjà lues. Mais ce temps, je le prends quand même parfois, parce que c'est aussi une façon de recharger certaines batteries, de s'apercevoir qu'on a tout oublié d'un bouquin, ou d'à quel point tel autre a pu avoir une influence, ou quel chemin l'on a parcouru entretemps, aussi, ce qu'on mesure aux regards divergents qu'on porte à vingt ou vingt-cinq ans d'intervalle sur un même bouquin.

Après, la relecture a un caractère plus directement pratique : quand on relit, on justifie mécaniquement l'entassement de bouquins. Quel besoin de garder des trucs dont on sait qu'on ne les relira jamais ? Alors que s'il existe une chan…

Avril is coming

Bon, petit rappel, en ce mois de mars finissant, de mes activités publiques en avril :

Je serai à Paris Comics Expo le vendredi 15 et le dimanche 17 avril au Parc Floral le Vincennes. J'y dédicacerai Les dieux de Kirby sur le stand des éditions Confidentiel, ou vous pourrez retrouver également, exceptionnellement sorti de son antre, Jean-Marc Lainé pour Comics et Contre-culture.

Et le samedi 16, me direz-vous ? Pourquoi ne suis-je pas à Vincennes ? Eh bien parce que je serai à Lyon, pardi (et non pas à Lyon Part-Dieu, qui est un quartier que je trouve décidément tristoune). J'y participerai au Colloque du Héros organisé par la Faquinade et la librairie Trollune. Et j'y signerai, outre Les Dieux de Kirby, mes ouvrages aux Moutons électrique, comme Mythe & Super-héros.

Edit : l'évènement à Lyon est reporté, sans doute à la Rentrée.

Vous voilà prévenus ! (mais je risque d'en remettre une couche d'ici là)

Haut, bas, haut (ad lib)

J'étais à l'école de musique, j'attendais la fin d'un cours pour récupérer l'un de mes rejetons. En attendant, je bouquinais gentiment dans le couloir. Un bouquin vachement bien sur les mutations culturelles entre le 4 et le 7ème siècle de notre ère, absolument passionnant (c'est mon bouquin "de déplacement", cette semaine. bon bouquin "lecture à la maison", c'est un Philip K. Dick, je me relis plein de Philip K. Dick, depuis quinze jours).

Et puis des notes m'ont sorti de la lecture. Ça fait quinze jours ou trois semaines qu'un élève, quelque part, travaille un air asiatique (pour en savoir plus sur la musique asiatique, je vous renvoie à l'excellente explication donnée par A. Astier dans Que ma Joie Demeure). Ces quelques notes m'étaient familières, mais je n'arrivais pas à remettre le bout de la langue dessus, si je puis dire.

Et puis le jeune musicien a trouvé le bon tempo. Et, comme dirait l'autre, "ça a…

Radio kills the movie stars

Ah, ma lamentation de l'auteur enfermé dans son bunker pour y pisser du texte par paquets de 1500 signes a été semble-t-il entendue par la radio publique : ce soir, je dois aller causer super-héros dans l'émission Le Nouveau Rendez-Vous de France Inter.

C'est la faute de Zack Snyder, bien sûr, vu qu'il semblerait que son Batman contre Superman sorte aujourd'hui. J'irai en causer, et probablement en dire du mal, tant j'ai pas aimé Man of Steel, sans l'avoir vu (mais après tout, vu les experts en terrorisme qui alignent les conneries sur les ondes en ce moment, j'ai pas à rougir, mention spéciale à celui de l'autre matin qui parlait des "empreintes génitales" des terroristes, ce qui donne à penser qu'il existe un fichier des empreintes de bites, c'est absolument classe).

Donc voilà, c'est ce soir à 21 heures.

Le Niko bouge encore, mais pas beaucoup

Il paraît que c'est le printemps. Mais j'ai pas trop remarqué parce que j'ai quelques gros boulots à boucler (ce qui explique mon silence de ces derniers jours) et des recherches pour un scénario sur lequel je bloque un peu (et d'une façon étrange : j'ai tous les éléments du chapitre sur lequel je travail, mais je n'arrive pas à les assembler en un tout cohérent (c'est une biographie en BD, donc je suis contraint par les faits, et "les faits sont têtus", comme disait Vladimir. Le vrai Vladimir, celui qui avait moins de cheveux et plus de barbe).

Bon, histoire de vous montrer que je ne suis pas mort, voilà des extraits de mes deux prochains albums :



Grumbl

Réveillé en sursaut par un rêve débile. Je ne me souviens plus pourquoi je me trimballais dans des rues de la proche banlieue Est avec sous le bras une plaque de marbre ébréchée de 50x50x2,5, qui pesait super lourd en plus, mais j'étais pressé et y avait pas de bus et le métro était trop loin et ce bazar me démontait l'épaule et ça me faisait passer devant un endroit où je bossais dans le temps et où j'avais pas envie de retourner et…

Et ce qui m'a réveillé, c'est une voix dans mon rêve, celle d'Henri Courseaux (celui qui faisait la voix française de Carlo le Calamar, pour situer) gueulant "Oh mon Dieu ! Un topinambour !"

Réveillé d'un coup, à 3h45 du matin. J'ai péniblement réussi à me rendormir trois heures plus tard... C'est à dire exactement dix minutes avant la sonnerie du réveil.

Ne m'adressez même pas la parole, ce matin, j'en veux à l'univers entier.

Pourquoi un putain de bordel de topinambour ?

Faites gaffe, les mecs....

On n'en sait toujours pas plus sur la particule à 750 gigaélectronvolts qui aurait peut-être (ou pas) été découverte dans le LHC, conduisant si le fait était avéré à repenser tout le Modèle Standard de la physique des particules. Donc je n'en parlerai pas plus ici. Sauf qu'il paraît qu'on attend bientôt une déclaration formelle à ce sujet. Ce qui à ce stade nous renvoie au vieux sketch du "on s'autorise à penser dans les milieux autorisés" sans qu'on puisse affirmer quoi que ce soit, ce qui est très schrödingerien quand on y pense.

Mais ce qui m'a frappé en faisant deux trois recherches à ce sujet, c'est qu'un des responsables de ce programme est un certain Jim Olsen. Et là, vous me connaissez, ça m'a arrêté net. Jim Olsen ????? Et on l'a laissé grenouiller autour d'un accélérateur de particules de grande puissance ? Doux jésus. Par le fantôme d'Elvis. Nom de Zeus. Grand Rao, protégez-nous. Parce que si la lecture de vieill…

On vaut mieux que deux tu l'auras

Le gros sujet politique de la semaine, ce n'est pas Donald Trump, qui reste le connard qu'il a toujours été (déjà sous Reagan quand il était l'idole des yuppies) ni le fait de savoir si Sarko pourra se maintenir ou pas dans une primaire où tous ses amis, même ceux qui tentent sincèrement de le défendre, ne font que lui savonner la planche.

Le truc qui ma semblé intéressant (dans les quelques moments où mon boulot m'a permis de souffler et de regarder un peu le monde qui m'entoure), c'est le phénomène #onvautmieuxqueça sur les réseaux sociaux, dont il est trop tôt pour savoir s'il va durer, mais qui vaut qu'on s'y arrête à plusieurs titres.

Primo, c'est un mouvement spontané complètement de l'ère numérique (je vais pas dire 2.0 parce que c'était un slogan publicitaire qui s'est bien ringardisé depuis) (et je ne vais pas dire 3.0 parce que je ne suis pas certain du truc). Des vedettes de Youtube, donc essentiellement des gens qui se so…