vendredi 22 janvier 2016

Planet Nine from outer Space


Tiens, voilà qu'on nous refait le coup de la dixième planète. Sauf que cette fois, c'est la neuvième du fait de la dégradation de Pluton, pourtant la star de l'année astronomique écoulée, au rang de "planète naine". Non que je critique la décision de "déplanétiser" Pluton (on en causait ici même pas plus tard que y a pas longtemps), mais ça complique encore plus la nomenclature si la fameuse "planète X" après laquelle tout le monde court depuis près d'un siècle comme autant de Bogart à télescopes après un Faucon Maltais même pas vrai n'est plus que la neuvième.

Bon, tout le monde s'excite sur la "Planet Nine", et les explications fournies par ses découvreurs (qui justement ne l'ont pas encore découverte) ont l'air solides. Comme de juste, il s'agit de s'intéresser aux anomalies orbitales de corps tournant dans le secteur. Et des anomalies, il y en a, semble-t-il. Des orbites très excentriques (voir schéma) qui s'expliqueraient pas mal par la présence d'un gros corps tournant loin, très loin au-delà de l'orbite de Pluton.

Et c'est peut-être ce qui me conduit à la prudence : c'est loin, très, très, très loin, et même avec les moyens modernes (et New Horizons qui se balade dans le secteur), on n'est pas prêts d'avoir catalogué tous les machins et les bidules qui tournent par là. On ne comprend même pas très bien ce qui s'y passe (la falaise de Kuiper est l'un des mystères locaux, qui avait d'ailleurs déjà conduit à postuler une grosse planète dans le coin, qu'on n'a jamais trouvée) et Sedna, l'un des objets pointant vers notre "Planet Nine" de la semaine, n'est tout au plus qu'un blip, un pixel sur des photos astronomique, qui se balade entre trois et trente fois la distance de Neptune au Soleil.

Bon, pour l'instant, les découvreurs se donnent huit ans pour voir la fameuse planète, en poussant les calculs pour essayer de découvrir dans quelle portion du ciel elle se trouve actuellement, si elle existe.

Alors attention, hein, je joue les rabats-joie parce que c'est la nième "Planète X" qu'on nous sort, et qu'on n'a jamais trouvé les autres. Mais le truc a l'air solide, et c'est une quête grisante.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire