mardi 29 décembre 2015

Iron Sky 15

Je constate atterré la situation en Corse. Elle a l'air de surprendre, mais si l'Histoire nous a appris quelque chose, c'est bien que de Bonaparte à Tibéri, ce sont des margoulins mafieux inassimilables, une cinquième colonne qui gangrène notre belle démocratie qui n'avait pas besoin de ça, déjà qu'on a les émigrés de deuxième génération hongrois et catalans genre Sarkozy et Valls sur le dos, la France n'a pas vocation à ramasser tous les dingos du monde, quand même. D'ailleurs, la déchéance de nationalité, ça marche, pour les Corses ?

Mais allons voir si l'herbe est plus verte dans d'autres pays... Genre en Amérique, pays des braves et de la liberté, où le droit de porter une arme est constitutionnel et défendu bec et ongles. Sauf, visiblement, quand on est jeune et noir. Là, des blancs nettement moins jeunes font usage de leur propre droit à porter des armes en remédiant à la situation d'une façon expéditive, mais visiblement légale, puisqu'ils sont systématiquement... Blanchis.

Pendant ce temps, une journaliste française a été expulsée de Chine. Elle essayait de comprendre ce qui poussait les Ouïgours à la contestation du gouvernement central. Visiblement, la Chine est sur la même ligne du Parti que la France, et toute tentative de contextualisation, d'explication ou de mise en perspective est considérée comme de la "culture de l'excuse".

Et à propos de culture de l'excuse, ça tombe bien que ce soit mal vu, puisque comme ça, on sait d'emblée et d'office que nos gouvernants n'ont aucune excuse d'aucune sorte pour rien. Peut-être qu'on enverra plus de politiciens et de banquiers en prison à l'avenir (rappelons que les politiciens et les banquiers sont ces assistés qui vivent de notre pognon en nous faisant des leçons de morale sur comment le dépenser). Ce serait bien, non ? Comme résolution de nouvel an ? Parce que ça s'annonce passionnant, 2016.

3 commentaires:

Franck Jammes a dit…

Il a bien parlé.

Axel Froment a dit…

Don't you dare saying anything bad about Bonaparte who saved the remaining of the French Revolution and the freedom of speech or I blow up your head with my 45 magnum......
Happy new year mon grand by the way

Tonton Rag a dit…

Pour la situation en Corse, voici une analyse pertinente :

http://www.upr.fr/entretiens-actualite-upr/decheance-de-la-nationalite-et-dislocation-de-la-france

Plus largement, sur Napoléon, il y a le travail de l'historien Guillemin :

http://www.rts.ch/archives/dossiers/henri-guillemin/3477989-napoleon.html