vendredi 30 octobre 2015

Des-Accor de principe

Je reste profondément dubitatif de cette nouvelle : le POPB, alias Bercy, cette espèce de grosse pyramide verte derrière la Gare de Lyon, va changer de nom pour devenir l'Accor Hôtels Arena. Alors déjà, le coup de mettre côte à côte le mot français Hôtels et le mot anglais Arena (même s'il est issu du latin) me semble profondément idiot. Parce que la structure de la nouvelle dénomination est profondément anglaise. Alors tant qu'à faire, autant aller au bout du truc et virer le circonflexe. Là, c'est le cul entre deux chaises, et le cul entre deux chaises d'un gradin de palais omnisport, c'est chiant et ça fait mal au cul, surtout si la rencontre s'éternise.

Mais ça, à la limite, c'est de la pinallerie, du branlage d'accent qui court le risque de me faire surtout passer pour un obsessionnel du détail à la con. Ce que je suis aussi, c'est vrai, d'accord. Mais bon.

Le vrai problème, c'est que ça vient alors que le truc est ouvert depuis plus de trente ans. Et donc que les gens ont pris l'habitude d'appeler le truc Bercy tout court (même l'expression officielle POPB, Palais Omnisport de Paris Bercy, n'était qu'un truc utilisé grosso modo que pour la communication officielle et l'administratif). Jamais personne de sensé n'appellera ce lieu "Accor Hôtels Arena", jamais. Et comment je le sais ? Combien de gens continuent de parler du Trocadéro, par exemple ? Vous êtes au courant qu'il n'existe plus depuis au moins 1937 ? Ça ne s'appelle plus comme ça, maintenant. Mais les gens continuent à dire Trocadéro. Il s'est passé entretemps dans les quatre à six générations, une guerre mondiale avec occupation étrangère, mai 68 et le rachat de la moitié de Paris par le Qatar.

Alors la nouvelle dénomination du POPB, ce sera surtout une astuce hyper efficace pour débusquer les touristes. Y aura qu'eux pour l'employer, c'est clair. Les vrais gens, eux, continueront à dire "Bercy". (je dis les vrais gens, pas les commentateurs sportifs, qui sont la lie du fond du caniveau et qui ne comptent pas, vu qu'ils seront obligés de l'utiliser par contrat)

En plus, tout porte à croire que la dénomination nouvelle ne sera même pas pérenne. Il suffira que le contrat de sponsoring change, ou que l'hôtelier en question soit racheté, pour que le truc devienne le Starbucks Stadium, le Bouygues Boogaloo ou n'importe quoi d'autre.

Et les gens continueront à dire Bercy.


Après, moi je m'en fous complètement, j'y ai jamais foutu les pieds. Mais c'était juste pour dire, quoi.

3 commentaires:

Tonton Rag a dit…

Mais Trocadero, n'est-ce pas le nom d'une bataille s'étant déroulée en 1823 ? 95 000 français de Louis XVIII au secours de son cousin (tous deux descendants directs de Louis XIV par les mâles) ont vaincu 1700 espagnols, quelle gloire ! Quelle charge de baïonnettes dans l'eau !
Comparaison n'est pas raison, mais si l'Hôtel Wagram est détruit, je continuerais d'appeler l'avenue éponyme par son nom.

Axel Froment a dit…

Trocadéro superbe victoire...95 français se sont battus Durant 100 jours et 100 nuits, sans dormir ni manger, contre 170 000 espagnols enragés. Après avoir gagné la bataille nos glorieux héros sont retournés à Paris où ils ont défilé au Trocadéro. Les vainqueurs écrivent l'histoire.
Ref. Pif Gadjet #54

Alex Nikolavitch a dit…

Et ils y ont échangé des pneus, parce que le troc a des roues.