mercredi 6 mai 2015

On n'arrête pas le Progress

Vous avez peut-être suivi la triste histoire de ce cargo Progress, censé ravitailler la station spatiale internationale, et qui est parti en sucette sur la mauvaise orbite. Et qui va retomber ces jours-ci (genre dans la journée de vendredi 8 mai, selon les dernières estimations).

En théorie, les plus gros morceaux devraient se consumer dans l'atmosphère. Mais on ne sait jamais, des morceaux pourraient quand même toucher le sol.

Si vous voulez suivre le truc et savoir s'il faut prendre votre parapluie en kevlar quand vous irez chercher vos deux baguettes à la boulangerie du coin vendredi, je vous propose deux outils bien pratiques.

Le premier est une carte permettant un suivi en temps réel du bidule : à l'heure où j'écris ces lignes, par exemple, il passe à quelques encablures au Sud-Est de l'île de Pitcairn.

Le deuxième est un prévisionnel des passages au-dessus de l'Europe.

C'est très pratique et très bien foutu. Sortez couverts quand même, on ne sait jamais. Et faites gaffe en traversant la rue : la bagnole continue à tuer quelques milliers de fois plus que les requins, les satellites, les météorites et le Médiator réunis.

1 commentaire:

Alex Nikolavitch a dit…

Putain, c'est quand même fascinant, ce truc de suivi en temps réel. mais flippant, aussi : il va me passer au-dessus de la tête dans quatre minutes.