Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2015

Chevaliers de la Table Ronde

Je rappelle que j'anime demain la table ronde sur la traduction de Comics.

C'est à Geekopolis, Porte de Versailles, de 14 à 15 heures, espace Metropolis.

Et il y aura Jérémie Manesse et Edmond Tourriol.

Rappels

Pour ceux qui sont dans le secteur de la Haute Loire, je rappelle que je donne samedi à 14h30 une conférence sur le Moyen Âge en bande dessinée, dans le cadre du festival Médiévales d'Artias, à Retournac.
Par ailleurs, c'est aujourd'hui que sort la quatrième gazette du Château des Etoiles d'Alex Alice, dans lequel je rempile avec à nouveau quelques articles à façon.

And more, much more than this

Le dernier numéro de Fiction est sorti, j'ai touché mon exemplaire le ouiquende dernier. Et quand je dis dernier, c'est hélas en effet dernier. Ça s'arrête. Mais comme j'étais plein d'enthousiasme à l'idée de travailler pour cette vénérable revue, j'avais livré des articles en avance. Et je n'étais d'ailleurs pas le seul. Donc, les articles en question sont été regroupés ici, dans un petit supplément numérique téléchargeable. Allez voir, c'est pas mal, et en plus il y a un petit portfolio signé Gewll.

 Et sinon, j'ai lâché un truc dans une conversation avec confrère traducteur que je ne nommerais pas pour respecter son intimité, mais dont les initiales évoquent la franchise cinématographique des Avengers (ou Buffy, pour les plus téléphages d'entre vous). Je me dis que faut le garder dans mes listes d'aphorismes à la noix, ne serait-ce que pour que les générations futures se grattent la tête en se posant de graves questions :

"Mi…

On n'arrête pas le Progress

Vous avez peut-être suivi la triste histoire de ce cargo Progress, censé ravitailler la station spatiale internationale, et qui est parti en sucette sur la mauvaise orbite. Et qui va retomber ces jours-ci (genre dans la journée de vendredi 8 mai, selon les dernières estimations).

En théorie, les plus gros morceaux devraient se consumer dans l'atmosphère. Mais on ne sait jamais, des morceaux pourraient quand même toucher le sol.

Si vous voulez suivre le truc et savoir s'il faut prendre votre parapluie en kevlar quand vous irez chercher vos deux baguettes à la boulangerie du coin vendredi, je vous propose deux outils bien pratiques.

Le premier est une carte permettant un suivi en temps réel du bidule : à l'heure où j'écris ces lignes, par exemple, il passe à quelques encablures au Sud-Est de l'île de Pitcairn.

Le deuxième est un prévisionnel des passages au-dessus de l'Europe.

C'est très pratique et très bien foutu. Sortez couverts quand même, on ne sait jamais…