vendredi 13 mars 2015

Zombouffe

La supérette du coin fait maintenant la sauce Worcestershire (celle qui va bien, de la bonne marque biflandaise, pas la version nulle de marque américaine) en grand flacon. C'est mieux. Parce que sinon, ça va vite, la sauce Worcestershire (un peu moins maintenant que je la remplace par du Viandox dans certaines préparations, mais vite quand même).

Donc, maintenant, je prends la grosse bouteille. C'est vraiment mieux.

Et je ne sais pas si je ne le voyais pas sur la petite parce qu'il n'y était pas ou juste parce que je suis trop myope, mais sur la grosse bouteille, il y a un slogan.

"Bring food alive !"

Et là, tilt. Ça a fait chboum dans la tête, comme dirait l'autre. La seule bouffe que je mange vivante, normalement, ce sont les huitres. Mais les Anglais, pervers culinaires comme ils le sont parfois, aiment peut-être sentir le kidney pie gigoter sous la dent. Mais ce slogan est un message. Un signe avant-coureur de la fin.

Je crois qu'en vrai Léa et Pérrine, les deux productrices de la sauce Worcestershire, sont des descendantes de Herbert West, le réanimateur dont les aventures ont été racontées par Howard P. Lovecraft, et que leur sauce n'est qu'une version grand public de sa formule magique.

Bien dosée, la sauce réveille la nourriture et lui rend vie ! Bientôt, quand l'environnement sera saturé de la formule, la bouffe se réveillera ! Les steaks se recomposeront pour redevenir une vache façon puzzle ! La purée de pomme de terre glougloutera comme un shoggoth avec une gueule de bois ! Ma bolognaise maison jaillira de sa casserole pour tenter de m'étrangler de ses petits poings rageurs ! On parle de frankenfood depuis quelques années, mais les steaks de synthèse élevés en cuve ne sont rien à côté des horreurs vaudou de la sauce Worcestershire ! La moussaka géante déferlera sur la ville ! Les tomates tueuses auront vraiment la peau de Djodj Ouatèlze !

Mince, alors, quand on entend des micro-trottoirs où de braves dames disent "oh, quand on lit les étiquettes, eh bien ça fait peur", je n'y croyais pas ! Elles ont pourtant raison ! L'apocalypse est à nos portes ! L'invasion de nourriture zombie qui nous assiégera jusque dans nos supermarchés préférés ! Romero s'était complètement planté ! Les morts-vivants sont déjà dans les rayonnages !

Je crois que je vais me remettre au ketchup, en fait. C'est plus prudent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire