jeudi 4 décembre 2014

"De grands navires en feu surgissant de l'épaule d'Orion"


C'est cet après-midi (heure française) qu'aura lieu le premier test en vraie grandeur de la capsule Orion. Pour ceux qui n'auraient pas tout suivi, Orion, c'est Apollo 3.0, c'est la version bigger'n better de la vieille capsule lunaire, bénéficiant de toutes les avancées technologiques de ces quarante dernières années.

Orion, c'est la vraie fin du programme Navette. En revenant à des concepts des années 60, la NASA solde définitivement un programme réputé très cher (mais pas tant que ça, quand on fait vraiment le calcul) et surtout pas assez puissant : La Navette, dans le meilleur des cas, ne pouvait monter qu'à 1000 kilomètres d'altitude, et dans les faits, montait rarement au-delà de 600, même si elle pouvait servir de "premier étage" pour le lancement de satellites géostationnaires. Sur ce premier vol test sans équipage, Orion montera à 5000, pour tester son comportement dans la ceinture de Van Allen. Mais sur le papier, sky the limit. Orion est conçu pour aller sur la Lune et au-delà.

Si ce vol inaugural est un succès, la NASA confirmera son avance sur SpaceX, dont la capsule Dragon 2 ne devrait pas voler avant 2017 et qui se cantonnera aux vols en orbite basse.

Donc voilà. Un peu de suspense, quelques beaux enjeux, je vais suivre ça, c'est clair !

4 commentaires:

  1. Orion va aller faire un tour dans la ceinture ? Curieux avec un nom comme le sien...oh wait... :p

    RépondreSupprimer
  2. Ou un Jump to Van Allen, aussi. On peut continuer longtemps comme ça.

    RépondreSupprimer
  3. Bon bin, ça sera pas pour aujourd'hui apparemment...

    RépondreSupprimer
  4. oui, j'ai tout suivi et je ferai un update tout à l'heure.

    RépondreSupprimer