mercredi 5 novembre 2014

Nom de Zeus, fichtre, bigre et palsambleu !

Je ne sais pas si vous vous rappelez de Shine on me, ce chef d'oeuvre de... Comment dire... Je suis pas sûr qu'il y ait exactement un mot pour ça. Et pourtant, j'ai un vocabulaire qui ferait vomir un bouc normalement constitué.



Bref. Machin, là, Chris "regard de braise et cheveux de vampire pédé dans un manga pour jeunes filles" Dane Owens (ou alors c'est Chris Dane "regard de braise et cheveux de vampire pédé dans un manga pour jeunes filles" Owens, je ne sais pas exactement) a récidivé. Nous avons enfin droit à la suite de Shine on Me et c'est merveilleux. Y a des explosions, de l'air guitar pourrie, des poses de poseur, et même une guerrière avec un slip en fer, que demander de plus, franchement ? C'est l'équivalent en clip vidéo d'une fanfic de lycéenne ou d'un roman Bragelonne. C'est vraiment très fort.



4 commentaires:

  1. NOM-DE-ZEUS ! Mais c'est collector, ce machin !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai partagé ça dans l'Alerte Nanar sur CS, obligé !

    RépondreSupprimer
  3. Ah ouais, non, là, très net progrès par rapport au premier. Le premier, ce qui me chagrinait un peu, c'est qu'il allait pas encore assez loin. Il était un peu trop en demi-teintes, terne. Il tenait pas la route. Au bout d'un moment, il faisait seulement de la peine. Genre, "ah oui, donc, ça, ça résume bien ce qui plaît, de nos jours".

    Là, c'est du vrai, bon, beau mauvais goût intemporel avec tous les grands classiques (la caméra sur la flèche de Robin Costner, ils ont osé!), avec un petit quelque chose de loupé et d'outré dans chaque attitude, chaque posture, chaque regard caméra, et les merveilleux coups de guitare de notre héros sur fond de fournaise. Et musicalement, on se vautre encore plus fort et profondément dans la power ballad pure 80s (oui, j'utilise des termes techniques). On peut mettre ça dans l'auto radio et passer un bon moment, au second degré.

    Par contre, y a un truc que j’appréhende toujours au premier degré : j'aimerais connaître le nom de la princesse rouquine aux gros tétés. Parce que je suis cinéphile et j'aimerais savoir à quoi ressemble sa filmographie.

    RépondreSupprimer
  4. Elle s'appelle Cielle Thompson.

    RépondreSupprimer