mercredi 29 octobre 2014

Attack of the clowns

C'est dans toutes les infos depuis quelques jours sans qu'on sache exactement ce qui relève du réel, du canular, du p'tit con qui croit au canular et en rajoute une couche... Des clowns psychopathes rôderaient, paraît-il, dans les villes de notre beau pays pour effrayer les passants.

Votre War Zone préférée avait déjà étudié le phénomène dès l'époque de ses prémisses, avec une analyse de pourquoi le clown psychopathe, déjà, et pas plus tard que l'année dernière en évoquant l'étrange cas du clown de Northampton, rôdant dans une ville qui a déjà son pesant de phénomènes bizarres, ne serait-ce que parce qu'Alan Moore y habite et y créée.



Non, ça suffit, quoi ! Arrêtez de me mêler à vos conneries, merde !

Donc bon, un phénomène d'interpénétration du réel par l'imaginaire, une contagion mémétique de cet ordre, c'est très moorien, sur le fond. On ne sait même pas d'ailleurs, dans les faits-divers diffusés par la presse, ce qui est sérieux, ce qui est artificiellement gonflé, ce qui relève du canulard, ce qui relève de grands malades saisissant une occasion. La police ne fait pas le détail et embarque tout ce qui passe. Mais la saison va vite passer. C'est Halloween à la fin de la semaine, on devrait avoir un pic de clowns vendredi soir, et puis ensuite on s'approchera peu à peu des fêtes de fin d'année, et des Père Noël envahiront nos rues. Et dans le tas, si ça se trouve, il y aura des Papa Noël psychopathes avec des manches de pioche et des couteaux de chasse.

C'est ici que vous l'avez lu en premier, en totale exclusivité…

"And all very hush-hush."


PS : bon, par rapport à hier, ça semble être réglé. J'ai viré pour l'instant les liens externes, demandé une vérification du site par l'hébergeur et a priori, ça remarche normalement. Mon beau blog à moi que j'ai n'est plus vérolé comme une grue de Whitechapel. Et apparemment, il ne l'était même pas, d'après les analyses que j'ai pu mener. Ouf.

Aucun commentaire: