jeudi 7 août 2014

Les nanas moussent qu'au Ritz

Je suis tombé dans le journal sur un titre accrocheur qui disait "n'emmenez pas vos enfants au musée, ça ne sert à rien". Ça m'a un peu gêné. Même si je ne sors pas beaucoup, j'ai emmené mes enfants dans divers musées, tout comme mon grand-père et mes parents m'ont emmené au musée quand j'étais minot (j'ai des souvenirs très forts du Louvre avec mon grand-père, quand j'avais huit ans). Il me semblait qu'en général, mes mômes avaient apprécié et en avaient toujours retenu au moins un petit quelque chose.

Du coup, j'ai été lire l'article, un peu inquiet quand même. Quand on est parent, tout ça, on a un peu la paranoïa de ne pas faire ce qu'il faut. Et là, bien entendu, en lisant l'article, j'ai vu l'arnaque. Le titre est aussi tronqué et malhonnête qu'une une de Voici ou de Gala. Quand on lit l'article titré "n'emmenez pas vos enfants au musée", on découvre que les seuls musées dont il est question sont des musées d'art contemporain. Ça change quand même un peu tout, je crois. Oui, c'est une évidence que Rothko ou Pollock ne sont pas tout à fait accessibles à des gamins. Ou Soulages, tiens, puisqu'il y a eu dernièrement une polémique à son propos. L'article, sur le fond, je suis assez d'accord avec.

Mais il est parfaitement malhonnête de titrer un tel article en insistant sur "musée" sans dire de quel type de musée il s'agit. C'est même un tout petit peu puant.

Après, l'article posait de façon sous-jacente, sans s'en apercevoir, d'ailleurs, je crois, le vrai problème. Beaucoup de parents ou d'enseignants qui emmènent des mômes au musée y vont pour les éduquer. Pour leur "apprendre". Ce qui est, dans 90% des cas, un bon moyen de faire chier les gamins aussi fort qu'une bonne crise d'ebola ou de kebab de la rue du faubourg St Denis.

Vouloir "éduquer" les gamins en les emmenant au musée, c'est prendre le problème par le mauvais bout. On emmène les mômes là-bas pour les faire rêver, pour qu'ils s'en mettent plein les mirettes, pour qu'ils kiffent grave. Et pour ça, ça suppose de bien choisir le musée, et de préparer le terrain avant.

S'il y a des tableaux qu'ils aiment bien, des toiles qui font partie de leur paysage mental, les voir "en vrai" et de près, c'est chouette ! Voir les vrais objets de vie courante des vrais Egyptiens ou des vrais Gaulois, avec quelqu'un qui peut les mettre en situation, qui peut les raconter d'une façon vivante, ça peut être un vrai plaisir, pour un môme ! Et je ne parle même pas de la grande galerie de l'évolution avec ses dinosaures ! à partir de là, faut simplement ne pas essayer de se faire le musée en entier, parce que les enfants, ce sont des petites bêtes fragiles avec de petites pattes qui vont pas faire d'énormes distances comme ça, mais se concentrer sur des trucs auxquels on saura les intéresser. Et là, ce genre de sortie deviendra une vrai sortie et un plaisir. Et c'est là qu'ils retiendront des trucs. Qu'ils les assembleront peu ou prou au bon endroit dans leur banque de données mentale. C'est là qu'ils "apprendront". Mais l'éducation, dans ces cas-là, c'est une propriété émergente, pas l'objectif initial.

2 commentaires:

Jean-Paul Jennequin a dit…

D'accord à 100%. Je n'ai aucune expérience de parent mais une lointaine expérience en tant qu'enfant, et les musées auxquels on m'emmenait, c'était le Musée de l'Homme, le Musée de la Marine, le Muséum d'Histoire Naturelle et surtout le top, le Palais de la Découverte (avec le planétarium !!!!).

Franck Jammes a dit…

Je les emmène rarement là-bas. J'y vais plutôt en égoïste depuis qu'ils m'ont pourri la visite du musée de la BD à Bruxelles !