dimanche 29 juin 2014

Les cons se tatannent, c'est une question d'hygiène

Les bandes annonces de la future série télé Constantine, consacrée au personnage créé par Alan Moore dans Swamp Thing il y a trente ans déjà avait inquiété les vieux fans. Si le truc n'avait pas l'air honteux, et que le personnage se ressemblait, contrairement à ce qu'on avait pu voir dans le film d'il y a quelques années où il était joué par Keanu Reeves (film pas désagréable en soi, fallait juste remplacer mentalement, et chaque fois qu'il était prononcé, le nom de "John Constantine" par "Johnny Tartempion", et ça passait très bien), mais un détail choquait néanmoins.

John Constantine, le magicien escroc en trench-coat, le "mage de caniveau" selon l'expression employée à son sujet dans un comic book récent, n'arborait pas sa célèbre Silk Cut au coin du bec. Et Constantine sans sa clope, c'est comme Gainsbourg sans la sienne, Maigret ou Brigitte Lahaye sans sa pipe et Doc Gynéco sans son pétard. Un contresens.

Interrogé à ce sujet, le réalisateur du pilote de la série a précisé qu'elle était diffusée par un grand network, et qu'il fallait donc de menus compromis dans ce genre pour que le concept puisse être accepté.

C'est la beauté du système : on peut, sur un grand réseau, consacrer des séries télé à des psychopathes cannibales comme le Docteur Lecter, ou à des tarés clairement schizos comme Dexter, mais un héros qui clope, c'est juste pas possible. C'est mal.

Par contre, le fanatisme et la connerie ne sont toujours pas punis d'amende. C'est ballot, ça résoudrait vite fait les problèmes de budget de l'état.

Aucun commentaire: