mercredi 19 mars 2014

L'oeil dans le ciel

J'ai pas trop aimé la dernière mise à jour de Google Maps, que je trouve assez malcommode, en fait, avec des réactions bizarres et tout. Du coup, j'ai testé l'appli Plans de chez Apple, dont tout le monde s'était tant moqué l'an passé, mais qui a été corrigée depuis, parait-il, et qui est maintenant disponible sur mon ordi.

Un truc dont je me suis vite aperçu, c'est que les photos satellite d'Apple sont plus récentes que celles de Google. Sur des endroits que je connais bien, on voit tout de suite la différence, sur des endroits qui ont changé en quatre ou dix ans.

Et puis, je ne sais pas pourquoi, j'ai été regarder à quoi ça ressemblait du côté de Polyarny. Pour ceux qui ne connaissent pas, Polyarny c'est un fjord très profond, dans l'oblast de Mourmansk, en Russie.

J'avais examiné la zone sous toutes les coutures sur Google Maps, l'été dernier, pour faire des recherches. Parce qu'il faut le savoir, Polyarny c'est une très grande base de sous-marins nucléaires, sans doute la plus importante de toute l'Arctique, c'est celle d'où partait l'Octobre Rouge dans le film de John McTiernan. Et sur les photos vues cet été (hélas, Google Maps ne date pas ses sources), y avait de quoi voir. Cargos, remorqueurs, sous marins d'attaque, sous marins nucléaires lanceurs d'engins. De tout. Y compris des trucs en cale sèche, des trucs à la couleur inquiétante de rouille avancée, des trucs sentant l'abandon.

Là, tout à l'heure, en ce connectant sur Plans, je pas trouvé grand-chose : deux SNA et autant de SNLE. Alors je suis retourné voir sur Google. Je me disais, il y a peut-être eu de la censure côté Apple, après tout ils sont coutumiers du fait.

Je regrette de ne pas avoir fait tout plein de copies d'écran l'été dernier.

Parce que pour le coup, Google Maps semble avoir mis à jour ses photos, et on ne voit plus que trois petits sous-marins d'attaque, et deux, peut-être trois SNLE qui ont l'air de s'emmerder ferme dans leur coin. Point barre (à babord). C'est tout. La base est quasiment vide.

Alors j'ai plusieurs théories. La première, c'est que le gouvernement Russe a gueulé, et Poutine a demandé à deux entreprises américaines de faire le ménage dans ses photos. C'est possible. Ça s'est déjà vu. Mais pourquoi, alors, y avoir oublié quelques submersibles quand même ?

La deuxième théorie, c'est que la Russie a achevé le démantèlement de ses sous-marins trop esquintés pour servir, et qu'il ne reste du coup plus que ce qu'elle a les moyens de financer. Il est vrai qu'à l'époque Eltsine, il y avait eu un énorme scandale à ce sujet : les sous-marins rouillaient, la tripaille nucléaire à l'air, courant le risque de déverser en mer leur contenu de métaux radioactifs oxydés. Je crois me souvenir qu'une entreprise britannique avait offert des câbles de grues pour aider aux travaux, ayant constaté que ceux servant à relever les cuves des réacteurs étaient déjà rapiécés de partout. Si c'est ça, la situation s'est pas mal assainie. C'est bien.

La troisième, c'est que l'immense flotte du Nord a repris du service, et que des dizaines de cigares d'acier et de titane, chargés ras la gueule de bidules à tout faire péter, parcourent les mers et les océans. Au moment où le ton monte (mollement, hein, c'est l'Europe qui fait péter les galons, pour l'instant) contre la Russie, c'est peut-être un paramètre à prendre en compte.

La même zone, selon Google…


… Et Apple.

2 commentaires:

Axel Froment a dit…

Je me souviens que lorsque j'etais a Vladivostok en 1997 Je me suis balade pres d'un port qui me semblait il etait toujours en activite mais qui ressemblait plus a un cimetiere pour bateaux (civils).

Alex Nikolavitch a dit…

Vérification faite, les Russes ont démantelé en 30 ans les quatre cinquième de leur flotte sous-marine. normal, donc, qu'il y en ait moins, des sous-marins.