vendredi 18 octobre 2013

Tirelipimpon sur le chihuahua

Un peu le nez dans le guidon ces jours-ci, alors je n'ai suivi que de très loin l'actualité. J'ai pourtant saisi que Nadine Morano avait porté plainte contre Guy Bedos qui l'avait traité de "conne" et de "salope".

Et là, je me vois forcé de me livrer à une petite mise au point. C'est mal, ce que vous avez fait, Monsieur Bedos. Très mal. On peut penser ce qu'on veut de Madame Morano (moi-même, j'en pense pis que pendre), mais là, vous avez commis une grossière* erreur. Et même deux, en fait.

D'abord, parce qu'on juge un homme à la valeur de ses ennemis, et là, vous venez de vous dévaluer d'un coup. On croirait le Dinar d'ex-Yougoslavie juste avant la guerre.

Ensuite, parce que vous venez de donner à Madame Morano un prétexte à ouvrir sa gueule. Et ça, c'est toujours dommage. On ne l'entendait plus ! Qu'est-ce que c'était reposant. Et là, forcément, vous lui avez tendu la perche et offert une tribune. Manquerait plus que Freddie Lefebvre (dit "les griffes du tapis puzzle") et Eric Besson ne viennent prendre la parole pour la défendre.

Non, franchement, c'est pas bien, ce que vous avez fait.






*Outre la grossièreté de votre formulation. "Personne à intelligence réduite" et "personne à éthique inexistante" auraient été de meilleur aloi. Et avec un peu de chance, elle n'aurait pas compris, en plus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire