samedi 19 octobre 2013

Interrogations métaphysiques

"Pourquoi est-ce que quand je ramasse un numéro du Parisien dans le RER, c'est marqué Aujourd'hui, alors que c'est le numéro d'avant-hier ? Est-ce que je peux les attaquer pour publicité mensongère ?" (un lecteur du Parisien, dans le RER)

"Si les footballeurs se mettent en grève, n'a-t-on pas tout intérêt à jouer le pourrissement du mouvement pour qu'on ait encore moins de football, encore plus longtemps ?" (un type qui veut bien pardonner au mec qui lit le Parisien tous les matins, mais pas au mec qui lit l'Equipe, parce que faut pas déconner, quand même)

"L'incompétence organisée des mutuelles étudiante est-elle un moyen de faire de la trésorerie pour financer des viviers de futurs politiques, ou juste un reflet de la connerie crasse intelligence de nature différente* de ceux qui y travaillent sont payés pour faire acte de présence mais ne respectent même pas les horaires de leur bureau ?" (un type qui se demande si les choses ont beaucoup changé dans les mutuelles étudiantes depuis la précédente affaire DSK l'affaire MNEF et se demande ce que coûte à la vraie sécu la brillante absence de résultat de ces régimes obligatoires qui s'échinent à s'affranchir des règles communes des régimes obligatoires**)

"C'est la semaine du goût. Est-ce qu'il faut se laver la bite, ou pas ?" (Dominique Strauss K., de Paris)







* Oui, je me méfie, maintenant, avec la jurisprudence Morano. 
** D'ailleurs, sur un plan juridique, comment fait-on pour faire tenir DEUX régimes obligatoires sur un même segment ? ça n'a aucun sens.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire