lundi 7 janvier 2013

Ja, gut !

Je suis en train de me lire La Nuit des Généraux, roman de H. H. Kirst qui m'avait été passé par mon frangin. C'est curieux, parce que si je gardais un souvenir très net d'images du film, vu il y a pffouuuu.... Genre quand on était jeunes, Jeff... Je ne me rappelais quasiment plus de l'histoire. Je me souvenais qu'il y avait une enquête, je me souvenais qu'il y avait Peter O'Toole, très inquiétant, et des regards en coin, et à l'âge que j'avais, je ne comprenais pas encore bien tous les tenants et les aboutissants.

Là, je me plonge dans le bouquin et je trouve ça plutôt bien mené, plutôt astucieux dans la structure, et crapoteux comme il faut.

Va falloir que je revoie le film, tiens.

J'aime bien Peter O'Toole.

1 commentaire:

  1. Du même hauteur, je recommande aussi LA FABRIQUE DES OFFICIERS. Je recommande de lire d'abord LA NUIT DES GÉNÉRAUX et ensuite LA FABRIQUE DES OFFICIERS parce qu'il utilise un même ressort pour dénouer l'intrigue, sauf que dans le 2ème, il y a un ressort derrière le ressort. LA FABRIQUE DES OFFICIERS est, de mon point de vue, un roman plus important, parce qu'il décortique bien certain mécanisme de la pensée NAZI. A la fin, l'arrivée des américains est l'occasion de découvrir à quel point le pragmatisme et le cynisme peuvent être deux aspects d'une même chose.

    RépondreSupprimer