samedi 22 décembre 2012

Report sine die du Ragnarok

Bon, en apparence, la fin du monde, ça a été reporté. On ne peut s'empêcher de ressentir comme un pincement de déception en voyant que le monde est toujours là. Le métier de prophète de malheur est un dur apostolat.

Mais heureusement, chers amis annonciateurs de l'Apocalypse, j'ai une solution clé en main pour vous , qui vous permet de sauver le monde tout en sauvant la face !

En fait, le monde tel qu'on le connait a bien cessé d'exister hier midi, heure du Yucatan (à midi douze, parce que le dieu obscur maya est comme Obélix : à midi douze, il a toujours faim), mais comme les Mayas étaient de prodigieux mathématiciens (et nettement meilleurs que les Egyptiens, dont on nous rebat les oreilles : pour l'architecte égyptien moyen, suivant les époques, la valeur de Pi était de 3 ou au mieux de 3,1), le monde continue d'exister sous la forme d'une simulation mathématique de haute précision*, au sein d'une stèle ancienne en silice artistement taillée.

La simulation est tellement bien foutue que, de l'autre côté de ma fenêtre, la pluie a vraiment l'air de mouiller, et que pour ceux d'entre vous qui partez en vacances, les bouchons sont aussi agaçants que d'habitude.

Ils sont décidément trop forts, ces Mayas.





* Par contre, du coup, si vous voyez un Keanu Reeves en trench-coat noir, courez.

Aucun commentaire: