dimanche 30 décembre 2012

"Laisse tomber, ce sont des nihilistes"

Alors, de temps en temps, il m'arrive d'aller jouer au bowling. Généralement avec mon frangin, sa fille, une des miennes, d'autres membres de la famille, selon ce qui se présente. Je suis pas hyper bon au bowling, genre à peu près autant qu'au billard (bon, au billard, j'ai une excuse : j'y joue généralement en festival, donc après des journées crevantes, avec trois ou quatre verres dans le nez, quand ce n'est pas trois ou quatre douzaines, et à des heures absolument improbables). Bref, là, j'ai joué quelques bons coups, souvent par inadvertance, et puis j'ai tapé droit dans le caniveau plus qu'à mon tour, et on a bien rigolé, comme toujours. C'est assez bon enfant, comme sortie.

Et puis, à un moment, il y a eu les inévitables citations de Big Lebowski entre moi et mon frangin. C'est forcé, dès qu'on a des chaussures de bowling aux pieds. Et comme c'était l'heure où il commençait à faire soif, forcément, j'ai été tenté de me commander un Russe blanc au bar. Ce cocktail que boit le Dude et qu'on appelle aussi parfois White Caucasian.

Et puis en arrivant au bar, je me suis aperçu que la carte ne comportait pas de Russe blanc sous aucune dénomination, et que le serveur était noir. J'ai réprimé une blague idiote, mais je me suis dit aussi, assez bêtement, que ça ferait bizarre de commander un Caucasien blanc à un noir.

Et ça m'a coupé la chique, et il a fallu que je me décide vite pour autre chose. N'importe quoi d'autre. Au débotté.

Alors ça a été un Martini.

Blanc.


Et j'ai même pas eu ça pour mon Noël
Caramba, encore raté.

7 commentaires:

  1. sans compter ce commentaire, il y a 8 interventions nikolavitchennes sans commentaire ... Je ne vois qu'une explication : la ringardisation rapide du Alex... Je plonge dans la ringardisation et souille mon nom dans une sans doute vaine tentative de réabilitation du Nikolavitch, mais je ne peux voir ce blog laissé à l'abandon, et je lance un appel : vous, esprits fins et éclairés qui habituellement releviez la médiocrité générale de ce blog par vos interventions pertinentes, ayez pitiez du Nikolavitch ! Commentez !

    RépondreSupprimer
  2. Mon cher tonton Rag, il y a deux explications possibles :

    - il y a des gens en vacances sans accès au net.

    - les sentences exprimées dans ces pages sont tellement définitives que, saisies d'une terreur sacrées, les lecteurs n'osent rien y ajouter : "le silence qui suit, c'est encore du Nikolavitch".


    une de ces versions est réaliste. L'autre a ma préférence.

    je jeu de fin d'année : devinez laquelle est laquelle.

    RépondreSupprimer
  3. Comme dit ma mère : "il faut de gens pour écouter ... ceux qui ne peuvent s'arrêter de jacter !"

    ça doit fonctionner pour l’écrit en cherchant bien !

    RépondreSupprimer
  4. Soy ? Je sens que ma bonne résolution de début d'année, ce sera de rationner la pâtée du gros chien.

    RépondreSupprimer
  5. ...
    Le Black Russian, c'est pas mal non plus.
    D'autant qu'avec la caféine, on tient jusqu'au bout de la nuihiiit.


    O.

    RépondreSupprimer
  6. Et c'est plus digeste aussi je trouve. Et comme j'ai toujours une cafetière de faite plus qu'un litre de lait ou crème de dispo, c'est plus facile à faire !

    RépondreSupprimer