samedi 4 août 2012

C'est la fin du fin ! (ou l'inverse)

Vous l'aurez noté, ça fait quelques jours que je ne vous ai pas asséné mes désopilantes (ou horripilantes, c'est selon le degré d'appréciation que vous me portez, bande de canailles) vaticinations sur l'air du temps, la vie, l'univers, le reste.

Des vacances éventuelles ne sont pas en cause. Très loin de là. Je viens de passer la semaine à jongler entre la traduction du tome 2 de Batman : Knightfall (un gros paveton de plus le 300 pages) et le bouclage d'Apocalypses ! une brève histoire de la fin des temps, la fracassante monographie que publieront les Moutons électriques juste avant la fin du monde. Histoire que vous soyez préparés et qu'on ne vous fasse pas pendre des messies à des lanternes. On ne sait jamais.

Bref, ça ressemblera à ça :


Sobre, élégant, et pas du tout printanier, inutile de dire que j'adore la couve du toujours excellent Sébastien Hayez, à qui l'on devait déjà celle de Mythe & Super-Héros, toujours en vente dans les meilleures librairies.

Bon, j'y retourne. Je suis en train de remanier le chapitre sur le Grand Complot Mondial avant que tout ne parte à la maquette. Et la pie perchée de l'autre côté de la fenêtre me regarde d'un sale œil. Je parie que c'est une Bird in Black chargée de me surveiller pour le compte des illuminatis reptiliens qui organisent les jeux olympiques pour flamber l'argent de la Relance avant que les gens ne s'en servent pour des trucs utiles et intelligents.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire