dimanche 10 juin 2012

Déception

Bon, l'autopsie du cannibale de Miami a démontré qu'en fait, il n'avait pas bouffé sa victime. Mais qu'il était quand même sérieusement défoncé. On s'écarte néanmoins un peu du scénario catastrophe d'apocalypse zombie que le gouvernement US s'était senti obligé de démentir. C'est dommage. Comme dirait Brassens, "ça nous aurait fait rire un peu."

Mais si même les toxicomanes ne font plus d'efforts, de nos jours, dans quel monde vit-on.

Alors du coup, comme faute de grive, on prend des merles, en l'absence d'invasion de junk-zombies black ricains, j'attends la prochaine invasion de bisounours chinois de l'espace :


Et ça me console un peu.



PS : je rappelle que je suis en dédicaces tout l'après-midi au festival Bulles Zik, à Paris, rue de Bagnolet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire