mardi 13 mars 2012

Par petits bouts

Là, ce sera des trucs en vrac, aujourd'hui.

Déjà, un petit merci à Jay W. qui m'a aimablement relu le passage sur Godzilla pour mon bouquin sur l'Apocalypse. Quoi ? Ouais, c'est un bouquin sur l'Apocalypse et je parle de ce que je veux dedans, non mais ! Et vous verrez, Godzilla tombe pile poil dans le propos, je vous le prouverai (penser à vérifier si Pat Marcel a bien pensé à parler de l'île de Mothra dans son bouquin sur Cthulhu).

Et à propos de Cthulhu, j'ai feuilleté la nouvelle traduction du Mythe de Cthulhu publiée chez Bragelonne. Le retitrage de certaines nouvelles m'a un peu gêné. Autant, "l'horreur à Dunwich" est plus exact comme traduction que "l'Abomination de Dunwich", mais je trouve ça plus faible. Et que penser de "celui qui chuchotait dans le noir", tellement plus mou que "celui qui chuchotait dans les ténèbres", sans avoir, pour le coup, l'excuse de coller de plus près à l'original ? Après, la traduction des nouvelles elles-même m'a semblé, à première vue, tout à fait convenable. Et les suppléments sont très bien. Mais bon, ces titres remaniés sans résultat probant, ça me chiffonne un tantinet. Ça manque de style. Ça sent son besogneux, quoi.

Sinon, au rayon culinaire, je recommande vivement la confiture de lait vendue chez Casino sous leur marque de distributeur. Elle déboite sauvagement. Je viens de faire subir un sort funeste au pot que j'avais pris sur une envie subite. Ça faisait bien un an ou deux que je n'avais plus succombé à la séduction caramélisée d'un pot de confiture de lait, du coup, je me suis rattrapé à la barbare. C'est un peu le principe du binge drinking, surtout quand je suis tombé à court de pain et que j'ai continué à la cuiller à soupe. Il y a des jours, comme ça.

2 commentaires:

Zaïtchick a dit…

Et tu ne grossis pas ?
C'est un scandale !

Alex Nikolavitch a dit…

en fait, si.