lundi 31 octobre 2011

Graaaaaaaaah

Rheeeeeeuh

Ouais, j'essaie de faire des bruits de monstres parce que c'est Halloween. Et que j'ai vécu l'horreur, ce soir. Comme les gens ne bossaient pas beaucoup aujourd'hui, vu qu'il y avait pont, on m'a demandé de bosser en extérieur. Pour remplacer quelqu'un. Ça m'arrive de temps, ça me permet de me faire des ronds avec une vraie fiche de salaire ce qui parfois permet de rassurer (un peu) impôts, banques et autres organismes sociaux qui sinon, ne comprennent pas la situation d'un type qui touche des droits d'auteur sans faire la couverture des Inrocks. Et comme il se trouve que je n'ambitionne pas de faire un jour la couverture des Inrocks (la dernière fois que j'ai acheté ce canard, c'était pour un numéro spécial Kubrick sorti à l'occasion de la mort du Maître, c'est dire si c'est pas récent), il faut bien que je trouve un moyen de rassurer ces braves gens. Qui sinon me prennent pour un genre d'extraterrestre qui rentre pas dans les bonnes cases

Bref, je bossais. Et comme c'est Halloween, une collègue a eu l'idée sympathique d'amener des bonbons, pour le cas où des gamins déguisés passeraient (il en est passé, accompagnés de leur papa déguisé en.... Je pense qui si Don Diego de la Vega se prenait de l'envie de mettre un masque respiratoire de peintre pour repeindre la carrosserie de Tornado au pistolet, il aurait ressemblé approximativement à ça. ou alors c'était un déguisement de sorcière amatrice de paintball, peut-être, je ne sais pas. et pour le repos de mon âme, je crois que je préfère ne pas savoir). Et cette collègue a, involontairement, eu une idée géniale. Tout bonnement le truc qui fait totalement mouche de façon accidentelle. Un peu comme si Gilbert Montagné butait accidentellement Claude Guéant lors d'une démonstration de l'innocuité du flashball, le genre truc totalement fou mais qui fait halluciner dans son concept et fait remercier le ciel même à des athées. Elle s'était dit, je pense "je vais prendre des bonbons sans sucre pour éviter que ces petits anges se niquent les dents". Et elle a amené un bidule totalement improbable, dont je ne savais même pas que ça existait. Je ne croyais même pas que ça pouvait exister.

Le chamallow sans sucre. Je crois qu'on peut difficilement faire plus concept que ça. à moins qu'un psychopathe n'invente un jour la vodka sans alcool (que ce soit bien clair, le type qui fait ça, je le livre en pâture à des varans de Komodo, rien que pour le principe). Et bien entendu, et c'est ça qui est génial, dans l'idée d'offrir ça pour Halloween, c'est totalement affreux. Incroyablement dégueulasse. J'ai même eu du mal à y croire sur le moment. Un truc de fou, ce machin. Le chef produit a dû être exécuté pour ça, je pense. Et la balle facturée à sa famille. Au moins. Ou alors lui aussi, les varans aveugles qui chantent armés de flashball, je sais pas. Faut ça. Ou un truc du genre. Sinon c'est qu'il n'y a pas de justice en ce bas monde et que vivement 2012 qu'on arrête un peu les conneries (pas Mai 2012, hein, que ce soit le Nain ou l'Autre Pays du Fromage, je ne sais pas si ça changera grand-chose à la capacité de l'industrie alimentaire de repousser les limites de l'indicible, non, je parle bien de Décembre 2012 et ça me rappelle que j'ai promis un bouquin sur l'Apocalypse à un éditeur, à sortir juste avant parce que sinon c'est pas drôle).

Le chamallow sans sucre, c'est un peu à la gastronomie ce que Marc Levy est à la littérature, pour essayer de situer. Ou David Guetta* à la musique. Ou Lady Gaga à l'élégance discrète. Ou DSK à la galanterie raffinée. C'est peut-être une forme de rappel Yin-Yang, une façon de me rappeler que pour qu'existe ce zénith qu'est le bacon-cheeseburger de l'Irlandais du coin de l'avenue (une pure tuerie intergalactique, ce machin, et ça cale vraiment pour l'après-midi, bon ça doit valoir 6 ou 7 fois le prix du cheeseburger de Mc'Do, mais le différentiel est incroyablement justifié, et quand on le fait passer avec une bière du cru, c'est juste win the yes), il faut un truc qui soit le nadir absolu.

Le chamallow sans sucre est parfaitement adapté à Halloween. C'est une horreur.

"Le premier qui m'offre ça, je lui pète les genoux. Et le deuxième aussi." (Boris)




*Tiens, ce qui est génial, de nos jours, c'est qu'il y a des gens, ils n'ont même pas besoin d'ouvrir la bouche, il suffit de voir leur coupe de cheveux, leurs pantalons ou leurs lunettes de soleil qu'ils ont tout le temps à la main même par temps bouché pour savoir qu'ils AIMENT ce que fait David Guetta. C'est très bien, d'ailleurs, qu'ils soient si facilement identifiables, ça évite de risquer de les confondre avec des vraies personnes.

3 commentaires:

titi-bolt a dit…

En cas de gros soucis fiscaux, le titi est dispo...

sinon

Happy Hallowin the yes!

Nikolavitch a dit…

à tout hasard, envoie-moi un mail à nikolavitch, arobase, couleur des mandarines, point, FR

Zaïtchick a dit…

Qui c'est David Guetta ?

Et sinon, tu leur a dit au fisc que t'as fait question pour un champion ?