dimanche 2 octobre 2011

Complètement au taquet

Vous l'aurez probablement remarqué, je n'ai pas gratifié ce blog de nouvelles vaticinations, annonces tonitruante ou autres dissertations aberrantes sur des sujets absurdes. Il y a à cela plusieurs raisons, la moindre desquelles n'étant pas le boulot, en vertu du principe selon lequel "all work and no play makes Jack a dull boy" (contactez M. Jack Torrence pour vous expliquer la chose. il connait bien). Ce n'est pas qu'un gros boulot me soit tombé dessus du coup (quoi qu'il y ait ça aussi), mais c'est cumulatif : aux boulots déjà commencé s'additionnent d'autres trucs, les uns derrière les autres. Alors on commence à jongler, à hiérarchiser les priorités, à voir les trucs déraper, et on se retrouve à être genre aux 35 heures, mais par jour.

Forcément, ça assèche un peu la capacité à communiquer. (insérer ici l'image d'un Nikolavitch en mode wookie, retranché dans son bunker) D'autant que sur certains boulots, j'attends que l'éditeur fasse les premières communications. (sur d'autres boulots, j'ai fait les tests, et puis refusé le truc, je préfère laisser d'autres gens que moi se planter sur des bouquins complètement suicidaires).

En dehors de ça, j'ai reçu l'édition allemande de Spawn : Architects of Fear, qui présente en deuxième partie une traduction de Simonie, ce qui fait bien plaisir. La petite bio qui accompagne la chose mentionne au passage Crusades, ce qui est logique vu que c'est une actu outre-Rhin, mais aussi Tengu-Do et et Central Zéro, deux trucs qui n'ont pas eu à ma connaissance les honneurs d'une teutonique traduction. Mais qui continuent d'exister, quelque part, dans des espèces de limbes éditoriales...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire