mardi 24 mai 2011

La pensée du traducteur

Forcément, quand un personnage hors d'haleine fait "pant, pant, pant", je dois résister de toutes mes forces, et ne pas traduire ça par "slip, slip, slip".

Même si ce serait une traduction rigoureusement exacte.

Car une bonne traduction se doit d'être contextuelle. Et comme c'est une traduction d'un épisode de Star Wars, et qu'on se souvient que, quand Carrie Fisher demanda à George Lucas pourquoi elle ne portait pas de soutien-gorge sous sa robe de princesse des étoiles, il avait répondu "parce qu'il n'y a pas de sous-vêtements dans le futur"*, je me dois de suivre les indications du créateur de la licence et m'abstenir de slips dans ma trad. C'est d'une logique imparable.


*Ça n'engageait que lui, bien sûr. Il fut remis à sa place, comme on le sait, par Ridley Scott et Sigourney Weaver deux ans plus tard. C'est pourquoi, dans le Retour du Jedi, slips et soutien-gorges sont de retour. Mais en métal, pour faire science-fiction.

1 commentaire:

Zaïtchick a dit…

"il n'y a pas de sous-vêtements dans le futur" ?
N'empêche que les impériaux ont pris une sacrée déculottée.